L’intelligence artificielle s’impose peu à peu dans les entreprises

Data & StockageDSILogicielsProjetsRégulationsSSII
infosys-intelligence-artificielle

Selon une enquête internationale d’Infosys, plus de huit entreprises sur dix ont procédé à des déploiements de projets d’intelligence artificielle.

L’intelligence artificielle est désormais au coeur des stratégies d’entreprises de taille intermédiaire et de grands groupes d’envergure mondiale.

Selon une enquête publiée par Infosys, 86% des organisations de 500 à plus de 5000 employés ont procédé à des déploiements d’IA (machine learning, vision par ordinateur, raisonnement automatisé, robotique…). Et ce, à un stade intermédiaire ou avancé.

L’enquête (« Leadership in the Age of AI ») a été réalisée par la société Branded Research Inc. 1053 responsables informatiques et dirigeants d’entreprises ont été interrogés dans sept pays : France, Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis, Inde, Chine et Australie.

Une majorité (66%) utilise l’IA pour automatiser des processus jugés « routiniers ou inefficaces ». Par ailleurs, les organisations dont les projets d’IA sont en phase avancée de déploiement utilisent également cette technologie pour innover et se différencier.

C’est le cas, par exemple, de l’utilisation de chatbots visant à optimiser l’expérience client.

Les secteurs qui enregistrent les changements les plus notables de leur activité en lien avec l’IA sont : les télecoms (pour 65% des répondants), la banque/assurance (63%), l’énergie (60%), le commerce de détail (54%), les médias (53%) et la santé (51%).

IA et retour sur investissement

Tous secteurs confondus, 90% des décideurs interrogés déclarent des bénéfices mesurables suite au déploiement de l’IA. À savoir : un gain de temps, plus de productivité, une réduction des coûts ou encore une fidélisation clients renforcée.

Par ailleurs, 73% disent que l’IA a déjà transformé leur manière de faire des affaires.

Les dirigeants situés en Inde (75%), aux États-Unis (71%), en Chine (61%) et en Australie (57%) déclarent des retours sur investissement grâce à ces déploiements.

Le Royaume-Uni (42%), l’Allemagne (40%) et, surtout, la France (33%) sont loin derrière.

Les craintes liées à la protection des données et l’emploi pèsent tout particulièrement.

69% des dirigeants estiment que leurs employés redoutent d’être remplacés par une intelligence artificielle. Malgré tout, 77% des managers pensent que leurs collaborateurs pourront être formés aux nouvelles opportunités créées par l’intelligence artificielle.

53% disent même avoir renforcé la formation des fonctions les plus impactées par l’IA.

Lire également :

L’intelligence artificielle moteur des prédictions 2018 de Forrester

Intelligence artificielle : quelles compétences clés pour les entreprises ?

(Crédit photo  : Infosys)


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur