Intelsat s’offre PanAmSat pour 3,2 milliards de dollars

Cloud

Ce rachat donne naissance à la première flotte de satellites destinés notamment à la TV numérique et à l’accès Internet

Les vagues de concentration touchent tous les secteurs. L’espace n’y échappe pas puisque deux géants des satellites annoncent leurs fiançailles. L’américain Intelsat vient ainsi de confirmer le rachat de son compatriote PanAmSat pour la coquette somme de 3,2 milliards de dollars. L’opération prendra la forme d’une OPA de Intelsat sur PanAmSat sur la base de 25 dollars par titre en numéraire. Une bonne affaire pour les propriétaires de PanAmSat puisque le dernier cours en Bourse de la société était de 19,80 dollars. Le nouvel ensemble disposera d’une flotte de 53 satellites qui couvrira 220 pays. Soit la plus grande flotte mondiale. Il s’agira de proposer une couverture accrue avec des satellites de soutien supplémentaires, pour appuyer les réseaux en fibre optique et augmenter les capacités opérationnelles proposées aux opérateurs de télévision câblée, aux diffuseurs, aux entreprises, aux gouvernements et aux consommateurs. Il sera piloté par David McGlade, actuel CEO d’Intelsat. Joseph Wright, qui dirige actuellement PanAmSat devrait pour sa part hériter du titre de président du conseil d’administration une fois la fusion consommée. Intelsat est déciément très gourmand puisqu’il a envisagé d’avaler un autre opérateur, certes plus petit: New Skies Satellites Holdings, une entreprise hollandaise. Selon le

Wall Street Journal, qui se base sur une source proche du dossier, des entretiens sont discrètement en cours depuis plusieurs semaines entre les sociétés d’investissement contrôlant les deux opérateurs. L’opération pourrait valoriser New Skies à 1,3 milliard de dollars. Mais toujours selon le quotidien, cette opération pourrait être abandonnée puisqu’IntelSat a finalement jeté son dévolu sur PanAmSat, une fusion qui offrirait plus d’opportunités. Une vague de concentration débutée il y a un an

En août 2004, Intelsat, détenu à l’époque par Lockheed Martin a changé de main, après avoir été racheté par un consortium composé d’Apax Partners, d’Appolo Management, de Madison Dearborn Partners et de Permira Advisers. En avril 2004, c’est le fonds KKR (

Kohlberg Kravis Roberts) qui s’emparait de PanAmSat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur