Interface cerveau-PC: la fin des claviers et souris?

Régulations

Pour la première fois, une entreprise commercialise un produit d’interface
entre le cerveau et le PC

La société Guger Technologie (g.tec) ? qui fournit des technologies à des centres de recherche comme la NASA, Nokia ou Sony – commercialise la première BCI (Brain-Computer Interface), qui détecte l’activité mentale via les signaux électrophysiologiques.

Ces signaux, en particulier les pulsions de l’électroencéphalogramme (EEG) et de l’électrocorticogramme (ECoG), sont traduites en signaux de contrôle qui peuvent être utilisés pour entrer des données ou déplacer un curseur.

Le kit g.BCIsys est composé d’un boitier d’enregistrement des signaux biologiques g.MOBIlab et d’un logiciel à installer sur un PC sous Windows ou encore sur un appareil sous Windows Mobile. Les données EEG sont captées soit par un ‘bonnet’ qui enveloppe la boite crânienne, soit par des implants directement dans le cerveau.

Le décryptage des ondes du cerveau permet, par exemple, de sélectionner des lettres ou des mots, de piloter un fauteuil roulant ou une prothèse, ou encore de jouer à des jeux simples sur un écran, comme un classique ‘Pong’ en pilotant une ‘raquette’ pour renvoyer la ‘balle’.

Le kit a déjà été utilisé pour permettre à des personnes paralysées de communiquer et d’interagir avec leur environnement. Il est également testé dans le cadre du projet européen Presencciapour naviguer uniquement à l’aide de la pensée dans un environnement virtuel complexe.

Source : g.tec

La technologie employée auprès des personnes handicapées a reçu le grand prix 2007 de l’European Information and Communication Technology (ICT) au cours du CeBIT.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur