Internaute ‘naïf’ ? La réaction de nos lecteurs

Régulations

Une petite phrase faisant état de “naïveté de l’internaute” glissée dans notre article sur le virus NetSky-C a fait réagir nos lecteurs: commentaires, à juste titre…

Dans notre récent article sur le ver NetSky, nous parlions du risque de “naïveté de l’internaute” face aux menaces de ‘spam’ qui propage les virus. Certains de nos lecteurs n’ont guère apprécié et ont réagi avec pertinence.

Voici, par exemple, in extenso la réaction de Monsieur Michel Choquet: il réagit avec bonne humeur sur la responsabilité des acteurs du marché. Nous ne voulions heurter personne. Mais les réactions sont toujours bienvenues. Bonjour, Je reçois votre page d’info, quotidiennement et je voulais réagir à l’un de vos commentaires à propos du virus Netsky (article du 26 février 2004). Je vous cite : “La menace n’est pas grande pour les postes protégés, mais ce ne sont pas ceux visés par ces virus -bien que la naïveté des internautes soit souvent surprenante” Je trouve un peu facile de rejeter la faute sur les utilisateurs d’Internet. Depuis des années, à coup de pubs, proches du conditionnement, on incite tout un chacun à devenir internaute, sous peine de se voir marginalisé, de ne pas avoir accès à une nouvelle forme de culture, de ne pas pouvoir consommer par des moyens modernes, bref le choix est simple “internaute ou ringard!”. Mais à aucun moment, on n’a mis en garde ces utilisateurs néophytes contre le fait qu’Internet était aussi la plus gigantesque poubelle qu’on ait jamais créée, ni qu’il fallait être un “warrior” surentraîné pour oser s’aventurer dans ce no mans’s land, où tout est permis. Je regrette, mais il est humain d’ouvrir, sans se méfier, un mail que l’on a reçu dans sa boîte aux lettres (de même que je n’enfile pas ma tenue de démineur quand je vais relever ma boîte aux lettres, après le passage du facteur et que je n’ai suivi aucun entraînement commando au préalable !). Oui, c’est vraiment trop facile d’avoir le petit sourire amusé de “celui qui sait”, devant les bêtises naïves de l’utilisateur non averti, quand le problème est ailleurs : face aux avalanches de virus, de spams en tous genres, de publicités non sollicitées, la véritable faiblesse, c’est Internet, incapable d’apporter la moindre solution à ces fléaux modernes. Je suis informaticien et il m’a fallu tomber dans un grand nombre de pièges, sans doute du fait d’une “naïveté” qui vous aurait fait sourire, pour devenir d’une prudence extrême, qui consiste à n’utiliser Internet que le moins possible, à ne jamais plus communiquer mon adresse mail au premier inconnu venu. La seule véritable solution pour ne pas être piégé sur Internet est de ne pas l’utiliser… En vous priant de bien vouloir excuser ce petit billet d’humeur, Cordialement Michel Choquet Une solution extrême pour un problème majeur

Merci de nous rappeler avec justesse qu’utilisateurs quotidiens d’Internet, nous avons tous forgé notre “compétence” à coups d’expériences pas toujours heureuses et d’erreurs.

Les fournisseurs d’accès sensibilisent de plus en plus leurs clients aux écueils des ‘spams’ et des virus, que les médias reprennent abondamment. Cependant, combien d’internautes lisent ces informations, et se sensibilisent à ces problématiques ? En venir à la solution extrême de ne plus utiliser Internet est une option? extrême ! Mais elle progresse, comme en attestent nos derniers articles sur ce sujet qui rapportent les restrictions enfin en vigueur aux Etats-Unis, le pays roi du ‘spam’. Il n’en reste pas moins que la psychologie humaine nous réserve bien des surprises, et que la perspective d’afficher une image croustillante, par exemple, peut continuer de nous piéger, surtout lorsque l’identité de l’expéditeur a été emprunté. Tout ceci doit nous inciter à cultiver l’humour et la modestie dans nos articles, et à publier les commentaires de nos lecteurs avisés!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur