Internet des Objets et robotique, les nouvelles cibles de Microsoft

Big DataBusiness IntelligenceCloudData & StockageOrchestration
Ce robot a rencontré à un large succès.

De la robotique à l’agriculture en passant par la cuisine, l’Internet des Objets s’invite dans tous les secteurs, avec Microsoft et son Cloud Azure en maîtres de manœuvre.

Le Salon de Hanovre est le lieu où tous les grands industriels dévoilent leurs nouveautés technologiques. Microsoft multiplie les annonces dans le cadre de l’édition 2015 de cet événement. La firme met l’accent sur l’Internet des Objets (IdO), un de ses chevaux de bataille.

Les technologies de l’Internet des Objets permettent de faire remonter les données issues des robots industriels et autres systèmes automatisés de Kuka vers le Cloud public de la firme américaine, Azure. Les techniciens peuvent ainsi collecter des rapports de statut en quasi-temps réel et surveiller plus finement le fonctionnement des robots équipant une usine de production. Des applications de business intelligence et de prédiction de panne s’appuyant sur ces données peuvent également être mises en place.

Notez que l’utilisation d’autres technologies, comme Kinect, offre de rendre la collaboration plus aisée entre robots et humains.

Fujitsu

Autre collaboration, celle annoncée entre Microsoft et Fujitsu. La firme nipponne a utilisé un ensemble de technologies de l’éditeur de Redmond pour rénover son usine de production de légumes à faible taux de potassium (dédiés aux dialysés ou aux personnes ayant une maladie rénale).

Au menu, un pilotage de l’activité au travers de tablettes Fujitsu fonctionnant sous Windows 8.1 ; une collecte d’informations via des capteurs reliés à la plate-forme IdO et M2M (Machine to Machine) de la firme ; l’utilisation des services Cloud A5 de Fujitsu, déployés sur Microsoft Azure.

« En nous appuyant sur la solution Fujitsu Eco-Management Dashboard, aux côtés de Microsoft Azure et de la plate-forme IdO/M2M de Fujitsu, nous sommes en mesure visualiser en temps réel le processus d’ingénierie afin d’exploiter de l’analytique Big Data permettant d’améliorer le processus de production et d’aider à la prise de décision », explique Hiroyuki Sakai, responsable du marketing mondial chez Fujitsu Limited.

Miele

Dernière annonce de la journée, le rapprochement entre Microsoft et Miele, constructeur d’appareils ménagers. Les deux sociétés présentent un proof-of-concept de four intelligent, permettant de garantir une cuisson parfaite des aliments, via l’utilisation d’une connexion au Cloud Azure.

L’utilisateur choisit un plat sur le site de Miele. Les informations requises sont transférées sur un smartphone ou une tablette, avec toutes les indications nécessaires. Dans le même temps, le four est automatiquement programmé, avec des paramètres optimaux : température, temps de cuisson, humidité, etc.

« Ce système d’assistance intègre des tableaux de température, les temps de cuisson et les caractéristiques spéciales de la machine, comme l’ajout de vapeur, pour obtenir un rôtissage optimal des aliments, explique le Dr Eduard Sailer, directeur exécutif des affaires techniques chez Miele. Cela permettra aux consommateurs d’obtenir le meilleur de leurs appareils de cuisson. »

À lire aussi :
Microsoft lance une version gratuite de Windows pour l’Internet des Objets
Microsoft place ses pions sur l’échiquier de l’Internet des objets
IBM investit 3 milliards de dollars sur l’Internet des Objets

Crédit photo : © Silicon.fr

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur