Internet Explorer 9: 2 millions de téléchargements en 2 jours

LogicielsNavigateurs

IE9 bêta fait beaucoup mieux qu’IE8 bêta en son temps. La nouvelle arme de Microsoft sera-t-elle suffisamment affûtée pour contrer la montée de Google Chrome?

Internet Explorer permettra-t-il à Microsoft de retrouver la confiance des utilisateurs? S’il est trop tôt pour l’affirmer, le nouveau navigateur de Redmond n’en suscite pas moins un massif intérêt de la part des internautes. En tout cas plus que pour l’actuel IE8.

Lancée en version bêta (et en grande pompe) le 15 septembre dernier, IE9 aurait été téléchargé 2 millions de fois en 48 heures, annonce par voie de blog l’équipe de développement du navigateur. C’est beaucoup plus que pour la bêta d’IE8 qui n’avait séduit «que» 1,3 million d’intrépides en cinq jours. Il faut dire que le lancement s’était fait en pleine période estivale (en août 2008) plus propice à la fréquentation des plages et autres lieux de villégiature que des pages web de Redmond.

Autre signe d’intérêt pour IE9: Beauty of the web, le site promotionnel du nouveau navigateur a reçu 9 millions de visites pour 26 millions de pages vues en une semaine. Et Test Drive, la plate-forme de test des performances du navigateur, a affiché 4 millions de pages vue en 2 jours. C’est d’autant plus notable qu’IE9 ne s’installe pas sur Windows XP qui occupe encore 55% du marché des OS selon StatCounter.

Notons cependant que, l’essentiel des téléchargements d’IE9 bêta s’étant effectué le week-end, journées de repos par définition, le navigateur a probablement suscité l’intérêt des utilisateurs résidentiels plus que professionnels. L’orientation grand public de l’outil donnée par Microsoft à travers sa communication n’y étant probablement pas étrangère. Il restera néanmoins à vérifier l’intérêt que les entreprises accorderont à l’évolution d’un navigateur qui prédomine dans le monde professionnel.

Rappelons aussi qu’IE9 constitue une rupture par rapport à ses versions précédentes avec un plus grand respect des standards du web (HTML5, CSS3), des performances boostée notamment par le support de l’accélération graphique et le nouveau moteur Javascript Chakra. Une rupture apparemment bien accueillie selon les premières statistiques. Il reste néanmoins à finaliser le produit pour vérifier que Microsoft sera en mesure de contrer la montée fulgurante de Google Chrome, le nouvel ennemi d’IE après Mozilla Firefox.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur