Pour gérer vos consentements :
Categories: RéseauxSécurité

Internet Intelligence : Oracle propose une carte de la « santé » d’Internet

Oracle propose gratuitement Internet Intelligence Map, du nom d’une carte mise à jour en temps réel permettant d’avoir un oeil sur la santé d’internet.

Une « ressource » névralgique

Qu’il s’agisse d’attaques par déni de services, de pannes d’électricité, de catastrophes naturelles ou de restrictions imposées par un État, Internet peut être perturbé, voire interrompu, dans différentes zones géographiques.

Le nouveau portail en ligne d’Oracle rend compte de cela.

Kyle York, vice-président d’Oracle, explique, dans un communiqué de presse, « qu’Internet est le réseau le plus important au monde, mais qu’il est incroyablement volatile. Les perturbations sur Internet peuvent affecter profondément les entreprises, les gouvernements et les opérateurs de réseaux. » Et d’ajouter : « En conséquence, toutes ces parties prenantes ont besoin d’une meilleure visibilité sur la santé de l’internet mondial. Avec cette offre, nous concrétisons notre engagement à en faire une expérience meilleure et plus stable pour tous ceux qui en dépendent.  »

Basé sur Dyn

La carte en question présente des statistiques de connectivité au niveau de chaque pays sur la base des réponses traceroute (acheminement des paquets IP), des volumes de requêtes BGP (Border Gateway Protocol) et DNS (Domain Name System), le tout depuis un tableau de bord unique en forme de carte du monde.

Cet outil a été développé par l’équipe Internet Intelligence de l’entreprise, qui fournit des informations et des analyses sur l’état de l’infrastructure Internet mondiale. Cette équipe, qui publie régulièrement des analyses sur l’état du Web, a déclaré qu’elle offrait maintenant ses capacités d’analyse à tout le monde via cette nouvelle carte.

Internet Intelligence est alimenté par Oracle Cloud Infrastructure. Précédemment connu sous le nom de Dyn Research, un fournisseur DNS entré dans le giron d’Oracle en novembre 2016, après avoir fait l’objet, en octobre 2016, d’une attaque DDoS (par déni de service) massive estimée à plus d’un To/s.

L’objectif est donc de fournir aux utilisateurs un moyen simple et graphique de suivre la santé d’Internet en temps réel et de mieux comprendre l’impact de différents types d’événements pouvant l’affecter.

En guise de résumé, sur le site d’Oracle, il est indiqué « qu’il est dédié au compte-rendu et à la couverture des problèmes qui ont un impact sur la performance d’Internet – quelque chose qui nous concerne tous ».

(Crédit photo : @Oracle)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago