Internet: nouvelle arme de guerre pour Washington?

Régulations

La Maison blanche envisage d’employer des attaques via le réseau, notamment contre l’Irak.

Tous les moyens sont bons pour faire la guerre. Les Américains le savent bien et n’imaginent pas passer à côté de cette arme redoutable que constitue internet.

En effet, selon des responsables américains et des experts des questions de sécurité, les Etats-Unis étudient le recours à des attaques informatiques visant à paralyser ou contrôler les réseaux ennemis, par exemple dans le cadre d’un conflit avec l’Irak. Il est ainsi possible de prendre le contrôle d’installations comme des valves de conduites transportant de l’eau, du gaz ou encore du pétrole, mais aussi des aiguillages de chemins de fer. Ce serait la première fois que les Etats-Unis, qui essayent de renforcer leurs défenses contre des attaques sur internet (voir “A lire sur le même thème”) et le cyberterrorisme, utiliseraient ces techniques comme armes de guerre. Paralysie “Les implications des nouvelles technologies de l’information contraignent le département de la Défense à rechercher et explorer de nouveaux concepts pour assurer qu’il puisse continuer à remplir efficacement sa mission de protection des Etats-Unis”, indique Gary Keck, un membre du Pentagone. Selon des experts, le recours à des cyberattaques permettrait de paralyser des ennemis avec des risques moindres de dommages collatéraux ou de victimes civiles qu’avec des lâchers de bombes. Peut-être, mais on peut douter que l’armée irakienne, par exemple, se serve d’Internet pour envoyer ses missiles ou organiser son armée. Petit souci: le nombre d’accès à Internet dans le pays est ridiculement faible.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur