Internet des Objets : Oracle pousse Java comme socle commun

ComposantsM2M

Oracle estime que Java est un élément clé pour le développement de l’Internet des Objets. La société a ainsi détaillé plusieurs initiatives pour promouvoir Java dans le cadre du déploiement des objets connectés.

Durant l’Oracle Open World 2013, Peter Utzschneider, le vice-président sénior de la société, a annoncé que Java était une composante essentielle pour le développement de l’Internet des Objets (IdO). Afin de favoriser l’adoption de sa plate-forme comme socle commun, Oracle alignera ainsi ses différentes versions, supportera plus de microcontrôleurs et l’intégrera dans les futures passerelles Freescale dédiées à l’IdO.

Java incontournable pour la mutualisation des efforts de développement

Les acteurs du secteur s’accordent à dire que la fragmentation est un problème pour le développement de l’IdO. Pour répondre à cette problématique, ils adoptent toutefois des approches différentes, ce qui n’est pas de nature à favoriser l’unification. Qualcomm y va ainsi de son propre sa plate-forme de communication libre en peer-2-peer AllJoyn tandis que le protocole de routage 6LoWPAN (IPv6 Low power Wireless Personal Area Networks) apparaît comme un point de ralliement.

Toutefois, une plate-forme standard est nécessaire pour l’IIdO afin de mutualiser les efforts des développeurs et des constructeurs. Le modèle “écrire une fois, déployer sur plusieurs” (“write once, deploy to many”) est incontournable pour rendre la tâche possible. Car face aux 30 milliards d’objets connectés d’ici 2024 répartis en différentes classes de produits, la communauté des 9 millions de développeurs ne sera pas de trop.

Vers l’alignement de Java SE et ME

Dans une volonté d’aligner les différentes plates-formes Java, Oracle va publier de nouvelles fonctionnalités à l’occasion de Java Standard Edition 8 prévue en mars 2014. En effet, ces fonctionnalités seront également intégrées dans Java Micro Edition Embedded. Ces deux moutures (SE et ME) auront ainsi plus d’affinités en termes de langages et d’API.

Cet alignement “aidera à créer une plate-forme de développement Java Embedded plus unifiée et un écosystème afin de mieux répondre à la complexité de l’Internet des Objets“, déclare ainsi Nandini Ramani, vice-président du développement de Java au sein d’Oracle.

Support de plus de microcontrôleurs et de processeurs

Par ailleurs, Oracle et Freescale travaillent main dans la main sur des passerelles qui seront proposées aux particuliers par des fournisseurs de services. Il s’agit de la nouvelle famille One Box qui fonctionnera sous Java. Destinées à des services de gestion de l’énergie au sein du foyer et de telehealth (dispositif permettant de surveiller les patients à domicile), les premières d’entre elles feront tourner des applications sur les processeurs i.MX 6.

Le support par Java d’autres processeurs de Fresscale (avec les Kinetis et QorIQ), STMicroelectronics et Qualcomm est aussi à l’ordre du jour.

Java devrait donc être une composante majeure dans la course à l’unification des divers systèmes d’exploitation et protocoles relatifs à l’Internet des Objets. La plate-forme n’avait-elle d’ailleurs pas joué un rôle similaire lors des balbutiements des smartphones et autres feature phones… avant d’être en grande partie éclipsée par Android et iOS.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur