Internet par satellite : Amazon soumet son Project Kuiper à la FCC

RégulationsRéseaux

Amazon demande l’accord de la Federal Communications Commission pour déployer Project Kuiper, son offre Internet très haut débit par satellite.

Project Kuiper, le service d’Internet par satellite porté par Amazon, vient de franchir une nouvelle étape en déposant son dossier auprès de la Federal Communications Commission (FCC).

Kuiper Systems, une filiale d’Amazon, prévoit de déployer une constellation de 3.236 satellites sur 98 plans en orbite terrestre basse, à des altitudes comprises entre 590 et 630 kilomètres.

AWS partie prenante du Project Kuiper

Amazon veut couvrir des zones pas ou mal desservies en matière d’accès Internet haut débit, aussi bien aux Etats-Unis qu’à travers le monde. Comment ?  En  s’appuyant sur son infrastructure terrestre développée à la fois pour son activité de e-commerce et pour son service cloud Amazon Web Services : liaisons intercontinentales par fibre optique, datacenters, technologie de transfert de données sécurisé, capacité de calcul, etc.

Amazon s’attaque à un marché déjà convoité par plusieurs autres prétendants.
 
A commencer par SpaceX et son projet Starlink qui a lancé en mai dernier les 60 premiers satellites de sa constellation qui en comprendra à terme 12.000.
Il y a également OneWeb, soutenu par Virgin et Qualcomm, qui a mis sur orbite ses six premiers satellites en février. Kepler Communications, LeoSat et Telesat sont également sur les rangs.
 
Tout ce petit monde va devoir s’organiser pour éviter en véritable embouteillage spatial.
La FCC a d’ores et déjà prévu d’organiser les choses en mettant en place un partage des fréquences.
Lire aussi :