Internet via la prise électrique dans le Vercors: test réussi

Régulations

Une série d’expérimentations ont eu lieu sur le plateau afin de permettre le développement du haut débit

Les régions exclues du haut débit n’ont pas attendu l’adoption de la loi leur permettant de devenir opérateurs télécoms (lire notre information) pour initier une série d’expérimentations en la matière.

C’est le cas de la Communauté des communes du massif du Vercors qui a déployé deux réseaux d’accès haut débit par satellite et sur courant porteur en ligne (CPL), lequel permet d’avoir accès au Web à partir d’une simple prise électrique. Ce réseau, mis en place avec Eutelsat et Infosat, est disponible à titre expérimental dans les communes d’Autrans et de Lans en Vercors. Cette expérimentation, qui a débutée en octobre dernier, couple l’arrivée du haut débit par satellite avec une desserte collective locale utilisant le CPL. Couplage satellite et CPL Plus précisément, l’équipement déployé est constitué de trois antennes paraboliques situées chacune sur un poste électrique de moyenne tension. Pointées vers le satellite Atlantic Bird 2, ces antennes dialoguent avec la plate-forme Eutelsat de Rambouillet, elle-même connectée à une ‘dorsale’ Internet par fibre optique. Ainsi, toute antenne située dans la zone de couverture du satellite peut immédiatement établir une desserte locale à haut débit. Grâce à un injecteur, le flux à haut débit est inséré dans le réseau public de distribution électrique de la commune. Par la suite, les utilisateurs accèdent au haut débit en branchant un modem sur la prise électrique. Constatant l’efficacité de la technologie, la Communauté de communes du Massif du Vercors doit annoncer des offres commerciales dédiées lors des rencontres de la Communication à Autrans entre le 7 et le 10 janvier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur