Pour gérer vos consentements :

Interop 2022 : quand Apple, Google, Microsoft et Mozilla font cause commune

Apple (Safari), Google (Chrome), Microsoft (Edge) et Mozilla (Firefox), ainsi que les sociétés de conseil en logiciels Bocoup et Igalia, font cause commune autour de l’initiative Interop 2022.

« Pour la toute première fois, l’ensemble des principaux fournisseurs de navigateurs, et d’autres parties prenantes, se sont réunis pour résoudre les principaux problèmes de compatibilité des navigateurs identifiés par les développeurs web », ont déclaré Rachel Andrew, Philip Jägenstedt et Robert Nyman de Google, dans un billet de blog.

Le plan vise à proposer une évaluation (benchmark) de la prise en charge de standards par différents navigateurs, et ce par le biais de tests automatisés. L’objectif est d’amener les parties prenantes à améliorer cette prise en charge pour que les sites et les applications web s’affichent normalement, et fonctionnent de manière fluide, quel que soit le navigateur utilisé pour y accéder.

Il s’agit donc d’éprouver la prise en charge de normes jugées clés pour les développeurs web, et non pas de tester la qualité globale des outils concernés.

15 domaines à affûter

En 2019, un projet initial, nommé Compat 2021, a été lancé. Il se concentrait sur cinq points sensibles :

– Aspect Ratio
– les feuilles de style (CSS, Cascading Style Sheets) Flexbox
– Grid
– Positionnement collant (Sticky Positioning)
– Transforms

Mais Apple ou son équipe WebKit n’était pas dans la boucle, du moins publiquement, comme l’a relevé The Register. C’est désormais chose faite avec Interop 2022 qui couvre au total 15 domaines prioritaires sous l’angle de la compatibilité technique.

Les 10 nouveaux domaines couverts sont les suivants :

– Couches en cascade CSS
– Espaces colorimétriques et fonctions de couleur CSS
– Nouvelles unités de fenêtre d’affichage
– Défilement
– Sous-grille

– Compartimentation CSS (CSS Containment)
– L’élément HTML de boîte de dialogue (dialog)
– Contrôle de formulaire
– Typographie et encodages
– Web Compat

Les progrès peuvent être suivis dans le tableau de bord Interop 2022.

« Tous les fournisseurs de navigateurs ont convenu de se concentrer sur ces domaines, et chaque partie impliquée est enthousiaste à l’idée d’améliorer considérablement l’expérience de développement pour le Web », a déclaré Google.

Interop 2022 fournit ainsi à des entreprises habituellement concurrentes un terrain d’entente.

(crédit photo : compte twitter @ChromiumDev.

Recent Posts

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

2 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

7 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

23 heures ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

23 heures ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago

Le W3C dit non à Google et Mozilla sur l’identité décentralisée

La spécification DID (Decentralized Identifiers) passera au stade de recommandation W3C début août, en dépit…

1 jour ago