Interopérabilié entre Open Source et Windows: Microsoft et Novell planchent…

Réseaux

L’accord historique signé en 2006 entre Microsoft et Novell a marqué le début d’une épopée dont on voit les retombées depuis peu, en termes d’interopérabilité entre les univers Windows et Open Source. Rendez-vous le 10 décembre…

A l’occasion d’un ‘ séminaire web ‘, animé par nos soins, en direct sur Internet, le 10 décembre prochain, Microsoft et Novell se proposent de faire le point sur la réalité de cette interopérabilité dans le monde de la virtualisation et des serveurs.

Leur rapprochement a été initié il y tout juste 3 ans, en novembre 2006. On se souvient que Microsoft avait alors investi 240 millions de dollars sous une forme un peu particulière et un peu intrigante pour la presse: l’achat de coupons d’assistance technique auprès de Novell !

Lors de la signature de cet accord, Novell avait déjà changé de cap stratégique: par le biais de diverses acquisitions – Ximian en 2003 et SUSE Linux en 2004 – des horizons radicalement nouveaux ont été ouverts. Côté Microsoft, ce partenariat constituait un des premiers signes forts d’ouverture de la part de la firme, au delà des discours et des bonnes intentions. Souvenons-nous : Microsoft a marqué les esprits en présentant le site CodePlex, spécialisé dans l’hébergement de projets ‘open source’.

Depuis, il faut admettre qu’un bon bout de chemin a été parcouru par les deux compétiteurs partenaires. En 2008, Microsoft a encore versé des pièces au dossier : fourniture des spécifications de protocoles et de formats de fichiers utilisés au coeur de ses applications. L’éditeur peaufinait alors son offre de virtualisation Hyper-V et il multipliait les accords avec les acteurs du monde ‘open source’ afin d’assurer un bon fonctionnement de Windows Server sous Linux… et vice versa.

Depuis, Microsoft est allé plus loin encore, avec la mise en place de sa propre fondation ‘open source’!

Dans l’intervalle, Novell n’est pas resté inactif. La gamme SUSE Linux Enterprise s’est étoffée et a largement gagné en popularité. En partenariat avec Microsoft, les équipes de développement de Novell ont également mis au point une version ‘open source de la plate-forme .NET’, du nom de Mono. Novell est également devenu un participant actif de la Linux Foundation et de la CodePlex Foundation. Il est devenu le second acteur le plus influent du monde Linux, après Red Hat.

En cette fin d’année 2009, l’entente entre ces deux majors du logiciel semble au beau fixe : Microsoft a renouvelé sa confiance à Novell, en ré-investissant 100 millions de dollars complémentaires en août 2008.

Dans ce contexte, le ” web séminaire “, organisé en France le 10 décembre prochain avec Microsoft et Novell (à 11H en direct sur le Web), permettra de faire le point, durant 50 minutes, sur les passerelles jetées entre les mondes Open Source et Windows.

Sur le marché des serveurs, Linux et Windows sont en pleine croissance et s’imposent toujours plus, sans s’exclure. Au contraire. Nous sommes entrés dans un monde où les systèmes informatiques adoptent de plus en plus des technologies hétérogènes.

Avec ces deux partenaires (représenté par Alfonso Castro, Microsoft, et Phlippe Desmaison, Novell) , ce sera l’occasion de faire le point sur l’état du marché et sur les avancées réalisées en termes d’interopérabilité s’agissant de virtualisation et d’administration des serveurs. Un expert “arbitre”, de la société de conseil Solucom, participera également aux échanges.

Novell et Microsoft détailleront également les bénéfices tirés de l’accord signé il y a trois ans et sur leur stratégie respective.

Windows – Open Source Linux :Comment se concrétise l’interopérabilité Microsoft – Novell ? Suivez la conférence Web en direct le jeudi 10 décembre 2009 à 11h. Inscription gratuite.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur