Interoute boucle le rachat de Via Net.works

Cloud

L’acquisition comprend les activités de VIA Net.Works en France, Espagne et Allemagne, ainsi que l’ensemble des activités de PSINet en France, Allemagne, Belgique, aux Pays-Bas et en Suisse

Annoncée en septembre, cette acquisition est aujourd’hui approuvée par les actionnaires d’Interoute. L’opérateur met donc la main sur une partie des activités de Via Net.Works, avec son concept de service IP via un guichet unique entre les opérateurs et l’entreprise cliente.

L’acquisition, dont le montant n’a pas été communiqué, comprend les activités de VIA Net.Works en France, Espagne et Allemagne, ainsi que l’ensemble des activités de PSINet en France, Allemagne, Belgique, aux Pays-Bas et en Suisse. Elle apporte à Interoute de nouveaux services et applications visant à accroître le trafic sur son réseau, ainsi qu’une base installée de 19.000 sociétés clientes. Grâce à ce rachat, le portefeuille produits Interoute s’élargit, “notamment avec de nouvelles offres en matière de sécurité et d’hébergement managés“, explique Interoute dans un communiqué. Interoute est connu pour son réseau i-21 en fibre optique qui relie 61 villes dans 19 pays, avec 23.500 kilomètres de câble pour une capacité de l’ordre du pétabits/seconde (un milliard de bits/s). Créée en 1997 par des investisseurs privés, Via Net.Works appartient à ces sociétés qui ont initié la grande aventure Internet, et se sont renforcées en pratiquant très tôt la croissance externe par des acquisitions, avant d’entrer au Nasdaq en 2000. Le groupe, en France, avait acquis des acteurs comme Art Internet, DNS Telecom, Netlink et Symphonie Mnet, et plus récemment Amen et PSINet, fusionnés sous Via Net.Works France. Via Net.Works dispose d’un centre de supervision global situé en Allemagne et dédié à la surveillance des infrastructures de télécommunications à travers le monde, pour les clients et pour l’infrastructure propre à Via.Net.Works. Un centre de monitoring spécialisé dans la sécurité est basé à Paris et gère les clients français et clients de Via Net.Works France pour les offres d’administration de Firewalls et de VPN. Des négociations auprès de l’hébergeur britannique Claranet avaient été engagées en mai dernier; elles prévoyaient le rachat pour un montant de 26,4 millions de dollars. Mais Claranet y a brutalement renoncé début août, ayant fait le constat que les pertes plus élevées qu’annoncées. Claranet a cependant acquis Amen, pour 9,3 millions d’euros. Le portefeuille de Via Net.Works devrait avantageusement compléter celui d’Interoute, qui parallèlement à son réseau privé propose des services de VPN, Internet et de voix. Le groupe cherche à s’étendre aux Etats-Unis, où son activité pourrait doubler en 2005. En plus d’améliorer la qualité et l’étendue de sa gamme de services clients, Interoute pense pouvoir dégager des réductions de coûts importantes suite à cette fusion, et notamment optimiser l’utilisation de l’infrastructure réseau existante.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur