Interoute veut accélérer les routes du Cloud avec ICC

CloudDatacentersGestion des réseauxIAASOperateursRéseaux

Interoute annonce le lancement de ICC, une plate-forme d’optimisation réseau pour fluidifier les échanges inter sites.

En février dernier, le dirigeant d’Interoute, Jean-Pierre Tournemaine, déclarait à Silicon.fr miser beaucoup sur le SDN (Software Defined Network) pour « apporter des services de caching, de firewall, de stockage et d’accélération pour le déploiement des applications en mode as as service sans le goulet d’étranglement qu’est le réseau ». L’opérateur vient d’officialiser le lancement d’Interoute Cloud Connect (ICC), une offre présentée comme un « accélérateur de cloud ». Et particulièrement du Cloud hybride, très demandé par les clients, selon le directeur de la filiale française d’Interoute.

Rapprocher les performances du WAN à celles du LAN

ICC permet d’optimiser les flux de données des applications entre Cloud locaux des bureaux de l’entreprise et Cloud privé du siège, tout en accélérant les services délivrés par le Cloud public pour gérer les débordements de charge. Concrètement, la solution se traduit par une appliance, un serveur HP branché aux routeurs Cisco ou Juniper dans un site local de l’entreprise, pour apporter la compatibilité SDN au réseau WAN MPLS et permettre le déploiement des fonctionnalités réseau virtualisées (NFV). Parmi elles, Interoute y intègre l’optimisation WAN pour l’accélération des accès dans les Cloud publics et approcher les performances de l’infrastructure régionale de celles du LAN. Mais aussi les fonctions de routage, un firewall sur site ou DMZ (zone tampon) et un choix de route selon l’application. L’offre laisse également aux équipes IT le choix des sites de déploiement des machines virtuelles lors de la migration de capacités informatiques locales vers le nuage.

Cette solution « IT-in a box » entend donc tirer parti du SDN pour optimiser les délais et coûts de déploiement des applications dans le réseau. Interoute évoque notamment une économie financière « jusqu’à 50% » comparée aux services physiques d’optimisation WAN. Les clients pourront en outre s’appuyer sur l’infrastructure solide de l’opérateur qui, à travers 67 000 km de fibres sur réseau MPLS/IP automatisé, connecte près de 200 datacentres et infrastructures de colocation à travers l’Europe (dont 12 centres d’hébergement, 31 datacenters virtuels et 31 centres de colocation en propres) avec des interconnexions sur les continents américain, asiatique et africain.


Lire également
Interoute étend son Cloud européen vers l’Asie
Régis Castagné (Interoute) : « Big Data et Cloud Computing sont intimement liés »
Tribune – Régis Castagné (Interoute) : « Qui n’a jamais rêvé de se téléporter ? »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur