Investissements d’Avenir : 467 millions d’euros pour deux nouveaux instituts de recherche IT

Régulations

Le gouvernement a sélectionné deux nouveaux Instituts de Recherche Technologique dans le secteur du numérique : l’IRT SystemX dédié à l’ingénierie numérique des systèmes et l’IRT B-COM dédié aux réseaux et aux contenus de l’internet du futur.

Deux nouveaux projets viennent s’ajouter aux six IRT (Instituts de Recherche Technologique) déjà lauréats et sélectionné dans le cadre de l’action IRT du Programme d’Investissements d’Avenir, doté d’un budget de 2 milliards d’euros issus du Grand Emprunt.

Les IRT sont des pôles de compétitivité de l’industrie numérique pour la R&D (Recherche & Développement) destinés « à faire émerger des modalités de coopération plus efficientes entre recherche académique et industriels dans des secteurs clés et remédier ainsi à une des principales faiblesses du système français de recherche et d’innovation : la France qui dispose d’une recherche publique au plus haut niveau, ne parvient pas suffisamment à transformer cette excellence académique en potentiel de croissance. »

336 millions pour SystemX

Situé à Saclay, l’IRT SystemX est dédié à l’ingénierie numérique des systèmes. Fondation de coopération scientifique, son objectif est de développer des briques technologiques permettant de piloter les systèmes complexes dont de nombreux secteurs auront besoin dans les années qui viennent : réseaux multimodaux de transports, réseaux intelligents d’énergie, systèmes de traitement de données pour la sécurité.

Un montant de 336 millions d’euros sera affecté à SystemX, constitué d’une dotation non consommable de 290 millions d’euros et d’une dotation consommable de 46 millions d’euros.

131 millions pour B-COM

Principalement à Rennes (Ille-et-Vilaine) avec des sites secondaires à Brest (Finistère) et Lannion (Côtes-d’Armor), l’IRT B-COM est dédié aux réseaux et aux contenus de l’internet du futur. Autre fondation de coopération scientifique, le projet couvrira à la fois les aspects liés aux réseaux (convergence entre réseaux fixes et mobiles) et ceux liés aux contenus (réalité virtuelle, réalité augmentée), avec des applications précieuses dans le domaine de la santé (imagerie multimodalité, télémédecine).

B-COM bénéficiera d’une dotation totale de 131 millions d’euros, dont 100 millions d’euros en dotation non consommable et 31 millions d’euros en dotation consommable.

Huit projets IRT lauréats

François Baroin, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, Laurent Wauquiez, son collègue de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, et René Ricol, commissaire général à l’Investissement, ont retenu huit projets IRT : IRT AESE (l’aéronautique, l’espace et les systèmes embarqués); IRT Jules Verne (les matériaux composites); IRT Lyon Biotech (l’infectiologie); IRT M2P (les matériaux, la métallurgie et les procédés); IRT Nanoelec (la nano-électronique); et IRT Railenium (les infrastructures ferroviaires). Que rejoignent donc IRT SystemX (ingénierie numérique des systèmes) et IRT B-COM (réseaux et aux contenus de l’internet du futur).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur