Pour gérer vos consentements :
Categories: Business

Investissements IT : l’Europe décélère, dans l’ombre du conflit Russie-Ukraine

La société d’études de marché IDC a révisé à la baisse ses prévisions de croissance des investissements informatiques européens.

Impactées par le conflit Russie-Ukraine, les dépenses technologiques en Europe progresseraient de 2% à 1 052 milliards de dollars en devises constantes. Initialement, la croissance de ce marché IT était attendue à +3,7% par IDC.

Outre le conflit Russie-Ukraine, l’inflation, à commencer par la hausse des prix de l’énergie, et la persistance des perturbations de la chaîne d’approvisionnement ralentissent le rythme des dépenses technologiques des entreprises et des clients finaux.

Dynamique en berne

Les marchés russe et ukrainien connaîtront des contractions particulièrement fortes, selon IDC. La tendance est confortée par les « sanctions sans précédent » prises de part et d’autre de l’Atlantique depuis le déclenchement du conflit, le 24 février dernier. L’arrêt de l’activité commerciale en Russie d’entreprises et plateformes occidentales s’y ajoute.

Les perspectives restent incertaines, si l’on en croit l’analyse mise à jour d’IDC (Worldwide Black Book Live Edition). Cependant, si le conflit ne s’éternise pas, le marché IT européen pourrait être plus dynamique en 2023 (jusqu’à +4,7% de croissance attendue).

Des segments clés restent robustes, dont les services cloud d’infrastructure (IaaS) et les logiciels – sécurité, protection data, gestion de la supply chain…

En revanche, le segment européen des services IT (conseil, support…) pourrait ralentir un temps, avant de se relancer. Celui des terminaux reculerait de 6% environ cette année.

Mais « tôt ou tard », le marché IT européen va se « stabiliser ». Une stabilisation qui passerait, selon Ivana Slaharova, responsable de recherche chez IDC, par la diversification des partenaires et une réorientation de la chaîne d’approvisionnement à l’échelle mondiale.

Selon une autre étude (Gartner), les tensions géopolitiques et l’élévation du risque cyber entraveraient peu la croissance des dépenses technologiques mondiales. Malgré l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les difficultés d’approvisionnement et la pénurie de talents IT.

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago