Semiconducteurs : investissements en berne en 2013, reprise en 2014

Composants
IBM carbon nanotube wafer

Gartner vient de publier ses estimations sur les investissements consacrés à la production de semiconducteurs en 2013. Un véritable baromètre pour le secteur.

Si l’on en croit Gartner, les dépenses mondiales en équipement de production de semi-conducteurs atteindront 34,6 milliards de dollars en 2013. Un déclin de 8,5 % par rapport à 2012. L’institut de recherche et d’analyse a également publié des estimations pour les prochaines années.

Plus globalement, les dépenses en capital pour le marché des semi-conducteurs, qui incluent les investissements dans l’outil de production, devraient à nouveau connaître une baisse significative (i.e. de -6,8%) en 2013, à 54,77 milliards de dollars. Elles avaient déjà reculé de 11,9% en 2012. La proportion des dépenses en capital consacrée à l’équipement n’évolue donc guère en une année (1 point de moins de différence).

Mémoire qui rit, mobile qui pleure

Ces investissements témoignent d’un marché des semi-conducteurs en demi-teinte.

Ainsi, Dean Freeman, vice-président de la recherche au sein de Gartner, explique : “Les faibles conditions du marché du semi-conducteur qui se sont poursuivies au premier trimestre de 2013 ont généré une pression à la baisse sur l’achat de nouveaux équipements“.

La retenue des fabricants de semi-conducteurs est aussi à mettre sur le compte de la téléphonie mobile, qui doit connaître un ralentissement au cours des troisième et quatrième trimestres 2013. Ce qui a directement freiné les investissements relatifs au 28 nm, process de prédilection pour la fabrication de SoC mobiles.

Toutefois, Gartner s’attend à ce que les dépenses relatives à la mémoire soutiennent l’investissement au second semestre 2013, de sorte que le capital dépensé en équipement pour la seconde moitié de 2013 devrait dépasser le niveau atteint au premier semestre.

Croissances à deux chiffres

En 2013, 50% des dépenses en capital sont à mettre à l’actif de trois sociétés : Intel, TSMC et Samsung. Si l’on ajoute les quatrième et cinquième acteurs, le pourcentage passe à 65% puis à 76% si l’on additionne les 10 plus gros investisseurs sur ce marché.

Si l’année 2013 témoigne d’un ralentissement des investissements, il devrait en être tout autrement en 2014, Gartner prévoyant une hausse des dépenses en capital de 14,1%. L’année 2015 ne devrait pas être en reste avec une croissance attendue de 13,8% suivie d’un retour à la baisse en 2016, cycle naturel des investissements oblige.

La reprise s’amorce d’ores et déjà. Ainsi, concernant les équipements dédiés à la production de wafers (Wafer Fab Equipment), Dean Freeman explique : “la nécessité d’un nouvel équipement se renforce parce que la demande pour les appareils de pointe s’accentue“.

Crédit photo @IBM


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur