iOS génère plus du tiers des revenus mobiles de Google

MobilitéOS mobilesPoste de travail

Les applications Google sur l’App Store rapporteraient 40 % des revenus mobiles du moteur de recherche. Apple cherche la parade.

Google devrait tirer quelque 4,5 milliards de dollars de ses activités mobiles en 2012. Dont 1,8 milliard en provenance d’Apple iOS, selon l’analyste Gene Munster du cabinet Piper Jaffray. Soit 40 % des revenus mobiles de Mountain View issus des diverses applications que Google distribue via l’App Store. Dont le très utilisé Google Maps.

C’est certainement l’une des raisons, mais pas la seule, qui poussent Apple à développer sa propre solution de cartographie en ligne. Selon les spéculations et rumeurs, Apple devrait présenter, le 11 juin, une application « maps » avec l’arrivée d’iOS 6. Les acquisitions de Placebase, C3 Technologies et Poly9 laissent penser que Cupertino a la volonté de développer sa propre application sous sa propre technologie.

Coup dur en vue pour Google ? Pas pour l’analyste qui pense que la base installée des utilisateurs iOS de Google Maps va perdurer d’autant que l’application restera disponible sur le magasin d’Apple. À noter également que l’éditeur du moteur de recherche éponyme a récemment amélioré son offre en proposant un mode déconnecté qui permettra d’utiliser Maps dans les zones dépourvues de réseau. Fonctionnalité très appréciable, pour l’heure réservée aux utilisateurs d’Android, qui pourrait néanmoins s’étendre à la version iOS.

iOS = 2 % de Google

L’avenir de Maps sur l’iPhone dépendra certainement de l’attraction de l’offre d’Apple. On parle d’un mode de vue en 3D. Ce sur quoi Google travaille aussi, notamment à travers Google Earth pour Android. Par ailleurs, Mountain View propose nombre d’autres applications pour la plate-forme iOS dont le navigateur Chrome. Autant de sources de revenus générées par la publicité.

Enfin, Android domine désormais le marché des smartphones. Aux États-Unis, le petit robot vert est crédité de plus de la moitié du marché même si iOS continue sa progression en parallèle à plus de 31 %. Au final, selon l’analyste, iOS représenterait seulement 2 % des revenus totaux de Google. Pas de quoi attraper une indigestion de pomme.

Crédit photo © Apple


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur