IoT : Alibaba Cloud se renforce avec le rachat d’un fabricant de processeurs

Cloud

La division Cloud du géant du e-commerce rachète un fabricant chinois de processeurs pour renforcer son activité IoT. Une nouvelle offensive pour faire face à AWS et Google Cloud.

Alibaba Cloud, la division Cloud du géant du e-commerce  poursuit son offensive sur le marché de l’IoT en rachetant C-SKY Microsystems, un fabricant chinois de processeurs basé à Hangzhou.

Alibaba était déjà actionnaire du fondeur mais le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

A l’occasion du dernier Mobile World Congress,  Alibaba Cloud  avait annoncé une offensive commerciale  en Europe avec le lancement d’un bouquet de services dans le datacenter de Francfort (Allemagne), ouvert fin 2016 en colocation chez Vodafone. 

Quatre offres, deux pour l’infrastructure et deux pour le machine learning, sont proposées. Le catalogue va s’élargir avec le PaaS Dataphin pour le traitement de données, Cloud Enterprise Network pour créer des réseaux privés, Vulnerability Discovery comme solution globale de protection et Apsara Stack, destiné au déploiement des services d’Alibaba Cloud sur site ou en configuration hybride.

Face à AWS et Google Cloud

Des partenariats, notamment avec BMW autour de la maison et de la voiture connectées, sont mis en avant pour illustrer ses ambitions sur les services IoT.

 

En 2017, Alibaba Cloud a dégagé environ 1,7 milliard de dollars de revenus  (dont 553 millions au 4e trimestre), pour une perte d’exploitation avoisinant les 400 millions.

Dans le même temps, Amazon Web Services a réalisé 17,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires, pour un bénéfice d’exploitation dépassant les 4 milliards. Google est plus discret, se contentant d’affirmer avoir dépassé le milliard de dollars de revenus trimestriels.

Selon Reuters,  l’acquisition serait liée à la décision du gouvernement américain d’interdire à ses entreprises de vendre des composants électroniques et des logiciels au groupe de télécoms chinois ZTE pour une durée de sept ans.

En février, un fonds d’investissement affilié à Alibaba avait pris une participation de 43,7 % du capital de ZTEsoft, l’activité de logiciels et de services du groupe éponyme.

 

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur