IoT : Google sonne le glas pour Android Things

L’extinction d’Android Things entre dans sa dernière phase.

À compter du 5 janvier 2021, la console de gestion ne permettra plus de créer des projets. Il restera possible de gérer les déploiements existants jusqu’au 5 janvier 2022.

Google avait présenté Android Things fin 2016. Cette mouture « allégée » de son OS phare visait l’IoT. Elle succédait à Brillo, lui-même inscrit dans la lignée d’Android@Home.

Par rapport à la version pour smartphones, Google avait la main sur la diffusion des mises à jour. Ce qui lui a permis d’en distribuer une par mois à partir de la sortie de la v1.0, en mai 2018.

Mais cela n’a pas duré : le dernier update remonte à août 2019. Quelque temps auparavant, Google avait revu ses ambitions à la baisse. Il avait limité l’usage commercial d’Android Things aux enceintes connectées. Et maintenu en tout en pour tout le support de deux plates-formes de développement : les cartes Raspberry Pi 3B et NXP i.MX7D (illustrée ci-dessous).

En toile de fond, deux éléments. D’une part, la difficulté à alléger réellement Android Things. De l’autre, la montée en puissance de l’Assistant Google dans l’univers des objets connectés.

NXP Android Things

Illustration principale © Andrea Danti – shutterstock.com