Pour gérer vos consentements :

IoT : Vodafone va tester le NB-IoT en Espagne

Vodafone sera-t-il le premier opérateur à lancer une offre NB-IoT sur le marché européen, voire mondial ? Difficile d’en avoir la certitude, mais l’acteur britannique en prend le chemin. A l’occasion du LPWA IoT Networks Event, qui se déroule à Amsterdam les 7 et 8 juin, Vodafone a annoncé son intention de lancer un test NB-IoT grandeur nature en novembre prochain en Espagne, pour un lancement commercial du service en 2017.

Rappelons que le NB-IoT (Narrow-Band-Internet of Things) est une technologie de communication dédiée aux objets connectés qui s’appuie sur le réseau LTE des opérateurs mobiles. La norme en cours de standardisation par le 3GPP (l’association de standardisation des technologies mobiles) permet aux objets d’échanger de faibles quantités de données sur de longues portées tout en minimisant la consommation énergétique par l’objet à partir de composants vendus quelques dollars. Dans ce contexte, le NB-IoT s’inscrit comme le plus proche concurrent des technologies propriétaires que sont Lora, Sigfox (en France et dans le monde) ou Ingenu aux Etats-Unis.

La course à l’IoT est lancée

Au même titre que le LTE-M et l’EC-GSM, les protocoles IoT de la 3GPP, le NB-IoT offre l’avantage de pouvoir être déployé rapidement. Les opérateurs n’ont en effet pas besoin de construire un nouveau réseau pour le supporter, les nouveaux standards IoT pouvant être déployés sur les réseaux 4G ou 2G existant à partir d’une « simple » mise à jour logicielle du cœur de réseau. Vodafone annonce ainsi que 85% de ses sites LTE actuels opérant dans la bande des 800 MHz pourront supporter le NB-IoT (dont 95% aux Pays-Bas) et entend mettre à jour l’intégralité de ses sites LTE d’ici 2020.

L’expérimentation que Vodafone mènera en novembre prochain, une première mondiale selon l’opérateur, sera associé à la télérelève de compteurs d’eau de la société Aguas de Valencia. L’opérateur s’appuiera également sur les solutions de l’équipementier télécom Huawei et du fournisseur suisse de semi-conducteurs U-blox. Vodafone tirera les leçons de cette expérimentation à grande échelle pour accélérer les déploiements de l’offre NB-IoT dans d’autres marchés européens, aujourd’hui de plus en plus couverts par Sigfox et les opérateurs qui adoptent Lora, voire par des technologies alternatives et néanmoins compatibles comme celle de Qowisio. Bref, une course à la conquête des marchés de l’Internet des objets (IoT) est engagée et Vodafone a bien l’intention d’y jouer sa propre carte.


Lire également
Pour Ericsson, l’IoT prendra son essor avec les standards
Les entreprises reportent leurs déploiements dans l’IoT
Plus d’objets connectés que de smartphones dès 2018

crédit photo © ChameleonsEye / Shutterstock.com

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago