L’iPhone 5 d’Apple plus rapide que le Galaxy S3 ?

Poste de travailSmartphones
iPhone5 Lightning Connector

Le processeur A6 présent au sein de l’iPhone 5 fait des étincelles. À fréquence et nombre de cœurs inchangés, il bat la concurrence à plate couture.

L’iPhone 5 se veut jusqu’à deux fois plus performant que son prédécesseur l’iPhone 4S. Au test Geekbench, la nouvelle star d’Apple se montre effectivement deux fois plus véloce qu’auparavant.

Le terminal décroche ainsi un score de 1601 points, contre environ 800 points précédemment. Les calculs portant sur les nombres entiers s’effectuent deux fois plus rapidement. L’unité de traitement des nombres flottants est en progrès, mais de seulement 60 %. Enfin, le contrôleur mémoire a été largement retravaillé et se montre 2,4 fois plus efficace que précédemment.

Plus puissant que le S3 ?

Tout ceci permet au A6, le SoC de l’iPhone 5, de se hisser au niveau de l’Exynos 4412 du Samsung Galaxy S3. L’un affiche un score de 1601 points pour 1 GHz de fréquence de fonctionnement et l’autre une moyenne de 1670 points à 1,4 GHz.

Il faut toutefois garder à l’esprit que le Galaxy S3 est un terminal quadricœur, là où l’iPhone 5 n’est que bicœur. Or, le test Geekbench ne prend que peu en compte cet aspect. Le S3 devrait donc conserver une confortable avance sur son adversaire.

Du Cortex-A15 ?

Il n’en reste pas moins que les chiffres de l’A6 détonnent. Mais que savons-nous de ce processeur ? C’est un composant ARM cadencé à 1,02 GHz, disposant de deux cœurs et de 1 Mo de mémoire cache de second niveau. Le SoC est épaulé par 1 Go de mémoire vive.

Visiblement, les ingénieurs d’Apple ont soigné la gestion de la mémoire, ce qui explique par ailleurs la montée des performances de la FPU, mieux alimentée en instructions.

Toutefois, ceci ne permet pas de comprendre comment l’unité de traitement des nombres entiers peut se montrer aussi véloce… plus même que le cœur Cortex-A9 utilisé au sein de l’Exynos 4412 ou de l’A5. Une seule explication possible : l’A6 n’utilise pas un cœur Cortex-A9.

Ce point étant admis, les rumeurs vont bon train. Les plus folles indiquent qu’Apple, à l’instar de Marvell ou Qualcomm, a créé son propre type de cœur ARM. Les plus sages rappellent que l’architecture processeur Cortex-A15 est prête : les premiers composants pourvus de cette technologie sont en effet attendus pour la fin de l’année.

Concernant la partie graphique, les choses sont plus claires : l’A6 intègre un GPU quadricœur, le PowerVR SGX 543MP4. Une offre un peu ancienne, mais qui reste une référence. Elle équipe d’ailleurs l’A5X de l’iPad 3.

Crédit photo : © Apple


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’iPhone ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur