iPhone : Apple veut-il court-circuiter les opérateurs ?

Régulations

Le géant américain a envoyé un message clair aux opérateurs mobiles européens
: pour facturer les abonnés, il faudra désormais compter avec lui

La dernière annonce d’Apple devrait, à coup sûr, en faire grimacer plus d’un? Selon les Echos, pour le futur iPhone, Cupertino a opté pour une stratégie de fermeture. « Pour connecter l’iPhone, vous aurez besoins d’un compte ouvert sur l’iTunes Store d’Apple« , le message, est on en peut plus clair. La firme, soucieuse du bien être de ses futurs clients, les enjoint à ouvrir un compte sur iTunes dans les plus brefs délais, histoire de « gagner du temps« .

La pilule passe plutôt mal en Europe où l’iPhone est attendu d’ici la fin de l’année. Le lien que la pomme entant instaurer avec l’abonné inquiète les opérateurs. Les utilisateurs auraient la possibilité de régler certains de leurs achats (musiques, vidéo ou jeux) sur la plate-forme iTunes. Services que proposent aussi les opérateurs européens. Le contrôle total de la facture échapperait ainsi à ces derniers.

Les 168 millions de dollars de chiffre d’affaires dégagés par Apple sur le secteur ?Musique liées aux produits et service’ encouragent ses choix. Le manque à gagner serait alors colossal si la firme américaine parvenait à écouler ses 10 millions de terminaux durant l’année 2008.

Il ne s’agit pas de l’unique point de discorde. Les opérateurs européens bataillent fermement pour obtenir le droit d’apposer leur logo sur les iphone…

La mesure n’a, en revanche, suscité aucune réprobation aux Etats-Unis. L’opérateur partenaire, ATT, n’y voit aucun inconvénient. Selon un analyste d’Ovum, un cabinet d’expertise, le géant des télécoms américain tire ses subsides de « la voix et des données consommées par les utilisateurs« .

Ce n’est pas la première fois qu’Apple souffle le chaud et le froid. Cupertino prévoyait il y a peu le verrouillage de son nouveau terminal aux développeurs extérieurs. Motif invoqué ? D’hypothétiques soucis de sécurité. La firme, revenue sur sa position, a finalement décidé d’ouvrir l’iPhone aux développeurs indépendants. Wall Street, peu friande des stratégies opaques, n’avait pas manqué de sanctionner le titre d’Apple.

Pour autant, il n’est pas dit qu’Apple opère un revirement semblable en Europe.

Disponibles à partir du 29 juin aux Etats-Unis, les iphone de 4 et 8 Go, seront vendus respectivement au prix de 499 $ et 599 $.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur