iPhone aux Etats-Unis: les ventes ne sont pas si catastrophiques…

Régulations

Steve Jobs peut respirer. Son nouveau terminal ne se vend pas si mal.

Les ventes de l’iPhone se portent plutôt bien, tous comptes faits. Benjamin Reitzes, analyste du groupe financier UBS, (Union des Banques Suisses), estime que Cupertino devrait dépasser le seuil des 730.000 terminaux.

L’expert, cité par Le Figaro, va encore plus loin. Selon lui, la firme de Steve Jobs serait en mesure d’écouler 800.000 iPhone.

Pourtant, il y a quelques semaine, la situation était loin d’apparaître aussi prometteuse. AT&T, le principal fournisseur du terminal d’Apple aux Etats-Unis, avait même tiré la sonnette d’alarme. 146.000 clients s’apprêtent à acquérir un iPhone. Le chiffre apparaît bien maigre en comparaison des premières estimations. Il est alors question de 400 à 500.000 terminaux vendus…

La marque à la pomme et l’opérateur américain ont vendu 270.000 iPhone dès le premier jour de sortie du terminal, le 29 juin. Benjamin Reitzes fournit des chiffres plus précis. Il se vend selon lui, boutiques AT&T et AppleStore comprises, pas moins de 6.000 appareils par jour.

Ces résultats, primordiaux pour Apple, lui permettent d’envisager l’arrivée de l’iPhone en Europe avec un esprit plus serein. Le terminal devrait faire son entrée sur le Vieux Continent en automne.

L’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France seront les premiers pays à pouvoir en disposer. Les négociations avec les opérateurs de ces pays, très discrètes, laissent néanmoins apparaître que T-Mobile, O2 et Orange pourraient être les heureux élus.

Pour la filiale de France Telecom, une rumeur plus précise fixe la date d’arrivée au mois de novembre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur