iPhone de Cisco / Linksys: y-a-t-il violation de la licence GPL ?

Régulations

Cisco n’a pas publié le code source de certains composants du Linux embarqué
sur l’iPhone de Linksys

Cisco est accusé par un expert d’avoir enfreint le copyright de la licence GPL sur le Linux embarqué par l’iPhone de Linksys.

Au moment où Cisco est entré en conflit avec Apple, accusant ce dernier d’avoir usurpé la marque ‘iPhone’ qui lui appartient, le géant des réseaux internet doit faire face à la fronde du GPL Violations Project, une organisation qui repère, publie et parfois poursuit les détournements de la licence GPL (GNU General Public Licence).

La licence open source GPL spécifie en effet que l’usage du logiciel est soumis à une obligation de publication du code modifié. Ce que Cisco semble avoir omis sur son téléphone.

Après s’être assuré de la légalité de sa démarche, Armijn Hernel, l’expert qui a averti le GPL Violations Project, a téléchargé le firmware du WIP300 ‘iPhone’ et l’a décompilé. Il a alors constaté que Cisco a négligé de partager le code de plusieurs programmes, dont le Memory Technology Device qui permet de programmer la mémoire Flash.

Sa découverte n’est pas récente, elle date d’octobre dernier. Mais Armijn Hernel a trouvé le moment où Cisco attaque Apple opportun pour pointer les pratiques du géant de l’industrie.

Au-delà de l’anecdote, cette affaire rappelle que la pratique de violation de la licence GPL est des plus courantes. Depuis sa création, la GPL Violations Project a ainsi gagné plus d’une centaine de procédures.

Les sociétés ne publient pas les codes soit parce qu’elles ignorent le fonctionnement de la licence GPL ; soit qu’elles ne souhaitent pas s’engager dans un processus complexe et onéreux ; soit encore qu’elles souhaitent conserver la confidentialité de leurs développements.

Les grandes entreprises qui se font épingler préfèrent généralement rentrer rapidement dans le rang plutôt que d’être l’objet d’une exposition médiatique. A l’inverse, la majorité des petites entreprises qui violent la GPL ne comprennent pas pourquoi leur production serait exposée à des milliers de concurrents potentiels?

Cisco n’a pas encore réagi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur