iPhone : l'exclusivité de T-Mobile contestée par Vodafone en Allemagne

Régulations

Le géant britannique est prêt à traîner son concurrent en justice

Le modèle économique d’Apple mis en place pour son iPhone et basé sur des contrats d’exclusivité avec un seul opérateur national est de nouveau mis à mal. Après les affaires de ventes sauvages du mobile à la pomme sur Internet ou dans certaines boutiques, cette fois, c’est le très puissant Vodafone qui tape du poing sur la table.

Le géant britannique du mobile a attendu que le terminal soit officiellement lancé en Allemagne pour annoncer qu’il conteste l’accord d’exclusivité passé entre Apple et T-Mobile, filiale de Deutsche Telekom.

Et de la parole aux actes, il n’y a qu’un pas. Dans un entretien au quotidien allemand Bild Zeitung, Friedrich Joussen, patron de Vodafone, tonne : « Il n’est pas possible que nos clients puissent avoir l’iPhone uniquement à condition de prendre un contrat longue durée chez Telekom. Nous voulons avoir rapidement une clarification de la Justice, afin de savoir si l’iPhone doit être accessible à tous ou seulement à quelques-uns ». Bref, l’opérateur est prêt à traîner son concurrent devant les tribunaux.

Selon le journal Handelsblatt, Vodafone aurait même déjà déposé un référé auprès du tribunal de grande instance de Hambourg.

Une décision favorable au britannique pourrait remettre totalement en cause le modèle d’Apple. La firme accepte en effet l’exclusivité d’un distributeur et demande en contre-partie le reversement d’une partie du chiffre d’affaires (entre 10 et 30%) générés par les ventes du terminal et par les services associés. Une première dans le monde du mobile… Mais si un autre opérateur peut vendre légalement le terminal, c’est une grande partie du chiffre d’affaires généré qui lui échappera.

Par ailleurs, si Vodafone lance cette offensive en Allemagne, il pourrait bien renouveler l’opération en France. Orange a en effet été préféré à sa filiale SFR pour vendre l’iPhone en exclusivité à partir de la semaine prochaine. Si l’exclusivité est cassé, Orange se mordra les doigts d’avoir dû accepter un reversement de 30% des revenus afin d’être le seul à vendre le précieux terminal.

Rappelons que l’iPhone a été écoulé à 10.000 exemplaires lors de son premier jour de lancement en Allemagne, un chiffre jugé moyen par certains observateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur