Iphones défaillants : Apple évoque de mauvaises utilisations

Sécurité

Sommé par les autorités françaises de s’expliquer sur les fissures d’écrans et autres surchauffe de batterie, Apple a rendu ses conclusions. La réponse peine à convaincre.

Suite à plusieurs cas de défaillances d’iPhones mais aussi d’iPod, notamment des éclats de l’écran, Apple a communiqué les motifs de ces mauvais fonctionnements. En sortant (enfin) de son silence, Apple s’est donc expliqué.

Dans un style toujours des plus lapidaires, la marque a expliqué que «l’écran brisé que nous avons analysés aujourd’hui montre que tous les cas de craquelures sont dus à une pression extérieure exercée sur l’appareil».

Traduction : tous les défauts rencontrés par les personnes montrant des craquelures sur leur iPhones ne sont pas le fait de l’iPhone ou de l’iPod.

Pas de surchauffe anormale de batterie de l’iPhone 3GS ni de mauvaise conception de certains écrans, les fissures sont simplement dues à un choc externe (sous entendu, une mauvaise utilisation…).

Pour appuyer sa position, Apple a terminé par expliquer que les cas français était confidentiels par rapport au nombre d’iPhones vendus dans le monde depuis 2007, à savoir plus de 26 millions. Une réponse donc mais qui risque de peu satisfaire les utilisateurs voire les personnes qui ont vu leur appareil se déteriorer sous leurs yeux.

Déjà la Commission européenne avait demandé des explications à Apple, une simple phrase avait alors été lancée par un porte-parole. La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) avait même ouvert une enquête sur le sujet. Enfin le secrétaire d’Etat à la consommation, Hervé Novelli, avait convoqué à Bercy Apple pour évoquer les problèmes.

Selon le gouvernement, l’information circulerait désormais : « Nous avons convenu avec la direction d’Apple qu’ils nous tiennent parfaitement au courant, en temps réel, dans les heures et jours qui viennent, des résultats des autres tests».

Si ces affaires de dysfonctionnement n’ont apparemment aucun impact sur les ventes d’Apple, nul doute que l’image de la marque est quelque peu écornée par ces questions de fiabilité. Un comble pour une firme qui s’est positionnée sur l’angle du design et de la qualité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur