IPod: Apple ne paye pas les droits d’auteur en France

Régulations

C’est la deuxième fois que le constructeur prend des libertés avec les revenus des artistes…

Entre le discours et la réalité, il y a un gouffre. Depuis le lancement du baladeur iPod et du service de téléchargement iTunes, Apple s’est fait le défenseur de la musique en ligne légale, de la protection des droits des auteurs-compositeurs.

Mais dans les faits, la firme à la pomme se comporte en véritable pirate. Nous l’avons évoqué ici, le constructeur s’est fait pointer du doigt pour avoir utilisé des chansons, pour illustrer ses pubs, sans demander l’autorisation aux artistes (en l’occurrence Eminem) ni même les payer… Mais ce n’est pas tout. Aujourd’hui, selon plusieurs sites spécialisés, Apple refuse tout simplement de payer la taxe française de 10 à 20 euros qu’il doit verser au titre du droit d’auteur sur chaque iPod vendu. Cette taxe est payée par tous les fabricants de supports (cd vierges, cassettes, baladeur multimédia…) permettant de sauvegarder une copie privée d’une oeuvre. Ca la fout vraiment mal pour une entreprise qui se la joue proche des artistes. Selon certaines estimations, Apple doit plus de 500.000 euros de taxes. La marque n’a pas voulu commenter ce “retard”…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur