IPTV, 3G, TV Mobile: les innovations d’Alcatel jouent la carte de la personnalisation

Régulations

A l’occasion de l’Alcatel Innovation Day, l’équipementier a présenté ses nouveautés en matière d’usage et de services. Pour le groupe français, l’avenir sera à la personnalisation ou ne sera pas…

Repérer les nouvelles tendances en matière d’usages de services internet ou télécoms est un objectif stratégique pour Alcatel. L’équipementier français dépense ainsi 12% de son chiffre d’affaires (1,5 milliard d’euros en 2005) en recherche et développement. Et il a présenté ce mercredi à la presse ses dernières innovations.

Alcatel a mis l’accent sur les services actuellement plébiscités par les consommateurs: la télévision par Internet, le haut débit mobile et la télévision mobile. Son axe de développement est simple: mettre l’accent sur l’hyper-personnalisation des usages afin de faire décoller ces services et donc le chiffre d’affaires des opérateurs et des diffuseurs. IPTV Oubliez la télévision à papa où le téléspectateur est à 100% passif devant son écran. La télévision de demain, c’est-à-dire des toutes prochaines années, sera communicante, personnelle, et personnalisée. Nous avions déjà évoqué ici les deux plates-formes de télévision par Internet développées par Alcatel qui s’intègrent à MSTV de Microsoft (proposé en France par Club-Internet). ‘My Own TV’ permet ainsi d’échanger des contenus entre téléspectateurs et de créer sa propre chaîne dans le cadre familial (photos, vidéos) mais aussi pour des associations ou des collectivités. ‘Amigo TV’ permet de chatter à la manière de MSN pendant la diffusion de programmes, que ce soit en mode texte, avec des emoticons, des wizz ou en audio avec un casque. Aujourd’hui Alcatel présente ‘Particpation TV’ qui permet d’interagir avec un programme diffusé. Concrètement, il est possible d’injecter des flux vidéo tirés de webcams dans un programme. Le téléspectateur devient acteur. Les applications sont nombreuses: quizz, enchères en ligne, talk-show… en fait tous les programmes où l’interactivité est utilisée. Du véritable ‘cross media’ en somme. Dans une récente étude, Forrester souligne que l’IPTV sera un échec commercial et financier, car elle n’apporte rien de plus que la TNT gratuite (lire notre article). Pourquoi payer pour des contenus similaires ? En effet. Mais l’apport de services à valeur ajoutée permettront clairement de différencier l’offre. Encore faut-il que les opérateurs les proposent rapidement à leurs abonnés… TV Mobile Interactive On le sait, ce service constituera la killer application de la mobilité à haut débit. Alcatel, qui préconise la technologie hybride DVB-H et satellite (lire nos articles), présente une innovation permettant, encore une fois, de rendre interactif les contenus diffusés en hertzien. En regardant les programmes, il sera ainsi possible d’accéder simplement à des informations, ou acheter un produit, participer à un jeu etc…, en cliquant sur l’image. Lors de la démonstration, le terminal utilisé était équipé d’une puce DVB-H de Dibcom d’un un lecteur MPEG-4 spécifique développé par l’ENST (Ecole nationale supérieure de Télécommunications). C’est ce player qui apporte de façon transparente la couche interactivité au sein du flux TV diffusé. Le contenu interactif est véhiculé par le réseau 3G et est encapsulé dans le flux DVB-H qui utilise les voies hertziennes et/ou satellitaire. Une première selon Alcatel. Mais il faudra attendre au moins deux ans avant de voir ce type de services dans nos mobiles. Des contenus 3G plus stables La 3G c’est bien. Mais lorsqu’on s’éloigne d’un relais ou quand beaucoup de monde tente d’accéder au même service, une vidéo streamée par exemple, la qualité est altérée. Alcatel a donc développé une solution de double-cache (serveur et mobile) qui permet d’éviter les coupures ou la détérioration du signal. 7 Mo de flux, c’est-à-dire 4 minutes de vidéo, sont stockés en cache dans le serveur de l’opérateur. Le contenu peut alors être renvoyé dans le cache du terminal si celui-ci est hors couverture par exemple. Cette technologie est agnostique technologiquement: elle s’applique à tous les réseaux, tous les protocoles vidéo ou de streaming. L’internaute et le mobinaute peuvent donc se frotter les mains. Ils seront de plus en plus actif dans sa consommation de médias. Encore faut-il que les opérateurs adhèrent aux propositions d’Alcatel et mettent en place des offres commerciales séduisantes faisant une part belle à l’illimité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur