IPTV : contre-attaque de Free et de Canal+ face à Orange

Avec son nouveau bouquet, Orange devient un acteur de poids de la TV avec des contenus forts (ciné, séries et surtout Ligue 1 de football), disponibles partout (IPTV, satellite, PC, mobile), afin de fidéliser des abonnés et augmenter l’Arpu…

On le sait, l’offensive inquiète fortement Canal+ qui voit apparaître un nouveau concurrent à son offre CanalSat, après s’être débarrassé de TPS…

La chaîne cryptée a décidé de réagir. Dans un entretien aux Echos, Jean-Bernard Lévy, président du directoire de Vivendi, maison mère de Canal+ estime que les pouvoirs publics devraient intervenir si France Télécom réservait ses contenus à ses seuls clients. Ce qui est le cas.

« Ce serait très inquiétant, et les pouvoirs publics devraient intervenir. Cela signifierait qu’il faudra changer d’opérateur ADSL ou mobile pour accéder à certains contenus (comme le football, NDLR) », souligne-t-il, ajoutant que SFR, la filiale mobile de Vivendi qui contrôle Neuf Cegetel, a demandé à avoir accès aux chaînes d’Orange.

« En cas de refus, nous en tirerons les conséquences juridiques », poursuit Jean-Bernard Lévy, dont le groupe contrôle également la chaîne cryptée Canal+.

Mais le groupe entend également combattre Orange sur son propre terrain. Il s’est mis d’accord avec son partenaire Free ( qui réclame également le droit de diffuser les contenus d’Orange) afin de mettre au point une offre promotionnelle de poids visant à détourner les nouveaux abonnés d’Orange.

Du 16 juin au 4 juillet, les nouveaux clients de Free pourront s’abonner à Canal+ Le Bouquet (6 chaînes plus le service de catch-up TV) pendant un an pour 1 euro de plus (versé une seule fois).

L’offre est néanmoins réservée aux 30.000 premiers nouveaux abonnés Free éligibles à la télévision par ADSL. Par ailleurs, le tarif revient à la normale après un an.

Avec cette promo, Free espère faire la poids face à Orange dont l’offre de football (6 euros par mois) sera lancée le 9 août.