IPv6 : les entreprises ne sont pas prêtes

Réseaux

La plupart des directions informatiques admettent n’être pas préparées au passage à l’IPv6. Un constat inquiétant vu la raréfaction actuelle des adresses IPv4.

Dans le cadre de l’événement World IPv6 Day, qui se déroulera demain mercredi 8 juin prochain, le spécialiste des solutions d’automatisation et de contrôle des infrastructures réseau Infoblox vient de dévoiler les résultats d’une enquête menée auprès des DSI de plus de 2400 entreprises.

Premier constat, 80 % des sociétés considèrent qu’elles ne sont pas suffisamment informées pour mener à bien la migration IPv6. Il est vrai que seuls 24 % des entreprises interrogées admettent avoir consacré des ressources dans le but d’assurer la migration d’IPv4 vers IPv6. Globalement, le manque de connaissances et la peur de l’inconnu freinent les professionnels dans ce processus.

« Le niveau de préoccupation est élevé, ce qui est bon signe, mais il y a beaucoup d’incertitude sur les mesures nécessaires et les outils pour gérer avec succès la transition d’IPv4 à IPv6, explique Cricket Liu, expert en technologie DNS et vice-président architecture d’Infoblox. Bien que la transition ne se fera pas du jour au lendemain, des mesures évidentes, telles que l’éducation, une évaluation des dispositifs de réseau qui sont prêts pour IPv6, et la mise en œuvre des outils automatisés de gestion des adresses IP, sont nécessaires. »

À ce jour, 41 % des entreprises interrogées suivent encore les adresses IP de leurs serveurs manuellement, au travers d’une simple feuille de calcul. Une méthode qui sera difficilement transposable à l’IPv6, lequel provoquera un allongement important des adresses réseau.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur