ISO : le format OpenDocument fait l’unanimité

Régulations

Malgré le désintérêt de Microsoft, l’ISO a reconnu à l’unanimité le format de document ODF, ce qui en fait un standard mondial

Face à la multitude de formats propriétaires, et face au format de facto des fichiers issus de Microsoft Office, un format ouvert de documents bureautiques en mode numérique s’imposait afin d’accompagner la migration du papier vers l’électronique.

L’ODF Alliance, qui supporte le format OpenDocument Format (ODF), et qui regroupe des acteurs de premier plan comme IBM ou Sun, propose justement un format ouvert destiné à assurer l’universalité des documents, que ce soit dans les bureaux, les administrations ou auprès des gouvernements, et ce quel que soit l’application qui lit ou qui écrit le document. Après l’OASIS en mai 2005, c’est au tour de L’ISO (International Standards Organization) de fournir au format ODF le coup de pouce nécessaire pour sa reconnaissance mondiale. C’est en effet à l’unanimité des 23 membres que l’ISO vient de faire d’ODF un standard mondial pour le format de document. Ce format concerne aussi bien les documents textes, que les tableaux (tableur) ou les présentations. Lorsqu’un document sera proposé sous ce standard, il pourra donc être lu universellement sur toute application qui supporte ODF. Dans la mesure où aucun des schémas XML n’est capable actuellement de supporter les besoins de tous les gouvernements et de toutes les entreprises, la standardisation de l’ODF est une étape indispensable et vient démontrer l’impact évident de XML dans l’industrie. Microsoft ne supportera pas le standard ODF

ODF ne fait pas l’unanimité. En particulier, même s’il ne s’y oppose pas, Microsoft a confirmé qu’il ne supportera pas nativement le format ODF, tout du moins dans la prochaine version d’Office. Microsoft s’est cependant engagé à supporter dans Office l’interopérabilité avec les documents ODF. Pour l’éditeur, ODF est limité aux fonctionnalités d’OpenOffice et de StarOffice, les concurrents de sa suite bureautique Office issus du monde du libre et de l’open source. À ce titre, toujours selon Microsoft, ce format ne peut satisfaire la plupart des clients de sa suite Office. C’est pourquoi Microsoft a adopté sa propre démarche de standardisation pour faire des spécifications de son nouveau format de documents numériques Office Open XML un standard de l’industrie. Pour cela, Microsoft s’est tourné vers l’Office européen de standardisation ECMA International, qui est souvent la dernière étape avant de devenir un standard ISO, ce que l’éditeur espère obtenir rapidement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur