ISS et Nokia mettent fin à leur partenariat

Sécurité

Les deux parties ont décidé de mettre un terme à leur coopération. Le premier est devenu constructeur, concurrent direct du groupe finlandais…

Le partenariat prendra officiellement fin le 1er février prochain. Chacun des deux ex-partenaires a déjà informé ses équipes commerciales et marketing. C’est donc fait.

Depuis 2000, ISS (Internet Security System Inc) et la division de communications Internet de Nokia ont conçu et proposé une solution commune, commercialisée sous le nom de RealSecure pour Nokia. Le produit était tout simplement une version de l’IDS RealSecure portée sur le noyau Nokia IPSO (une version de FreeBSD sécurisée développée et maintenue par Nokia) pour la série des “appliances” Firewall Nokia IP. Pendant longtemps Nokia a été un partenaire “Premier” d’ISS et cette solution était la forme la plus populaire d’obtenir la sonde RealSecure dans une “appliance” de sécurité. Depuis lors, beaucoup de choses ont changé, notamment l’année dernière lorsque l’éditeur ISS est devenu constructeur: il a introduit sa gamme Proventia, sa propre ligne “d’appliances” de sécurité. Le boîtier fournit tout un ensemble de solutions de sécurité, incluant bien évidemment des fonctions d’IDS. Les clients existants de la plate-forme commune pourront continuer à bénéficier d’un support, proposé sous la forme de mises à jour logicielles (essentiellement pour maintenir la base de signatures d’attaques), jusqu’au 31 Décembre 2006. ISS propose en revanche un programme de migration, plutôt agressif pour ce qui est des remises, dans le but de basculer la majeure partie des clients existants vers la nouvelle plate-forme Proventia. Une divergence de stratégie La direction d’ISS, basée à Atlanta, a précisé que la fin du partenariat résultait d’un accord mutuel dû essentiellement a une divergence de stratégie adoptée par les deux constructeurs: “Nous nous orientons stratégiquement vers différentes directions. Nokia s’est recentré sur des solutions de communication mobiles alors que les nôtres visent évidemment à proposer des solutions de sécurité de bout en bout“, nous a précisé Ashley Vandiver, le porte-parole d’ISS. Donc, on prend ses distances, sans rancune, après un accord qui, somme toute, a porté ses fruits au cours de ces trois dernières années. Norman Girard, Vulnerabilite.com ©


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur