IT Press Tour : ExaGrid remplace les bandes dans les processus de sauvegarde

Cloud
IT Press Tour ExaGrid

Ciblant le marché des entreprises moyennes et des PME, ExaGrid remplace les bandes par des appliances scalables qui associent des disques et la déduplication pour réaliser les sauvegardes journalières.

Westborough, Massachusetts – À force de rencontrer des créateurs de start-ups, des profils émergent : le chercheur, le développeur, le geek, le fortuné, l’opportuniste, etc. Rarement, en revanche, avons-nous rencontré un commercial. C’est tout du moins l’impression que nous a laissé Bill Andrews, le CEO d’ExaGrid. Pourquoi pas, si le produit proposé peut répondre à une attente du marché, ce qui semble le cas ici.

Exagrid

Ainsi Bill Andrews ne nous dévoilera que peu des technologies embarquées dans ses produits, mais sa démarche très agressive vis à vis de ses concurrents – un modèle très américain de promotion des produits alors que les européens s’intéresseront plutôt aux aspects techniques – souligne en revanche la pertinence d’une approche empreinte d’un réalisme opportuniste.

Et marqué de quelques différences… « Pour survivre nous devons avoir des technologies différenciantes. »

Des appliances en architecture scalable

ExaGrid Bill Andrews
Bill Andrews, CEO d'ExaGrid

ExaGrid propose des appliances de sauvegarde – serveur Intel, stockage LSI, disques durs, réseau GbE, OS Red Hat, moteur de déduplication – de 1 To à 150 To (en moyenne sont déployés chez les utilisateurs entre 10 To et 80 To), et plus tard 1 Po.

Elles sont destinées à remplacer les librairies de bandes pour les sauvegardes (backup) quotidiennes. Et elles embarquent une solution de déduplication, avec un taux de réduction de 10:1 à 50:1, afin de diminuer à la source le volume de données sauvegardé en écartant les doublons.

Chaque appliance est un serveur avec ses applications. La restauration s’en trouve automatiquement accélérée, au point que Bill Andrews nous a déclaré « Nous tuons tout le monde sur le restore ! »

Autre aspect technologique important offert par ExaGrid, les appliances sont scalables, c’est à dire qu’elles peuvent se cumuler sans qu’il soit nécessaire d’interrompre le système et de le reconfigurer.

Plus originale est l’architecture retenue par la société, une pseudo grille qui prend en compte la totalité des serveurs de stockage cumulés associés par similarité et disposant d’une table de tracking d’une taille autrement réduite par rapport aux ‘hash tables’ des solutions concurrentes et traditionnelles. L’appliance assure également le load balancing avec ses consœurs sur le pseudo grid.

Une solution adaptée à sa cible

Ces astuces permettent d’offrir une solution originale, voire performante, qui sur la cible recherchée des PME s’intègre parfaitement dans le SI, et offre ainsi d’affronter sur la sauvegarde avec dédup les EMC Data Domain, Quantum Dxi, HP D2D, DELL 4000, et les solutions logicielles EMC Avamar, Symantec 5200 (avec NetBackup), et CommVault Dedupe (avec Simpana), citées par Bill Andrews.

Cela n’empêche pas, bien évidemment, ExaGrid d’être compatible avec les principaux environnements et les solutions de sauvegarde du marché, et directement avec certaines applications comme Microsoft SQL, Oracle ou VMware.

ExaGrid
La place d'ExaGrid dans l'architecture informatique de la PME

Autre aspect important de la solution, la conception en pseudo grid d’ExaGrid permet de maintenir une fenêtre de sauvegarde quasi constante, là où les solutions concurrentes sont contraintes d’élargir dans une certaine proportion cette fenêtre, jusqu’au risque d’empiéter sur le temps réservé à la production, ce qui peut être résolu mais au prix de l’acquisition d’un nouvel équipement.

De plus, dans une architecture classique, chaque nouveau module doit être construit et paramétré dans le moteur de déduplication, tandis que chaque appliance du constructeur embarque son propre moteur. En la matière, ExaGrid propose une solution plus souple et mieux adaptée à sa cible.

L’opportunisme paie… mais il a ses limites !

Si ExaGrid rempli sa tâche sur les sauvegardes quotidiennes ou régulières, ce n’est en revanche pas une solution de sauvegarde définitive ou d’archivage.

Pour réellement mener jusqu’au bout la démarche de sécurisation et de conservation des données, les appliances doivent être accompagnées d’une solution dédiée à cela. D’ailleurs Bill Andrews ne le cache pas et reconnaît que 85 % de ses clients disposent pour moitié d’un archivage sur disque ou sur bande, et pour l’autre moitié de disque ou bande vers bande.

ExaGrid
ExaGrid face à l'approche classique de la sauvegarde, pseudo grid et fenêtre de backup

Au final, la solution proposée par ExaGrid accumule des astuces qui en font un produit attractif, plus économique que ses concurrents, plus simple à déployer, adapté également aux implantations dispersées. En revanche, la comparaison avec les produits concurrents a ses limites, dont Bill Andrews se satisfait pleinement en ne ciblant que les PME. En bon commercial opportuniste…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur