iTunes: Apple parvient à imposer son tarif à 0,99 cts

Régulations

Victoire pour la pomme qui n’a pas cédée aux pressions ‘inflationistes’ des maisons de disque

La position hégémonique d’Apple sur le marché de la musique en ligne payante lui permet de faire la loi. Même face aux Majors de la musique. La firme a en effet renouvelé ses contrats de vente de musique en ligne à tarif unique avec les quatre premières maisons de disque du monde: Universal, Sony BMG, EMI et Warner.

Le morceau acheté sur iTunes restera donc à 99 centimes (d’euro et de dollar) pour encore quelques années. Et cela, malgré la pression des Majors qui militent depuis de nombreux mois pour une hausse de ce tarif. Précisément, les maisons de disque souhaitent que les nouveautés soient vendues plus cher que les morceaux anciens. “S’ils veulent augmenter les prix, cela signifie qu’ils sont devenus gourmands”, avait déclaré l’année dernière le patron d’Apple au cours d’une conférence de presse. “Si le prix monte, les consommateurs retourneront à la piraterie et tout le monde y perdra”, avait-il ajouté. Les Majors avaient même menacé de refuser de continuer à vendre leurs morceaux à prix unique. Mais on ne tourne pas le dos à iTunes comme ça: le service d’Apple est la première boutique en ligne de la planète… Pour autant, cette pression n’est pas seulement exercée par les maisons de disque. Les concurrents d’iTunes jugent également que le prix ‘étalon’ fixé par Apple est insuffisant. Virgin s’est à de nombreuses reprises plaint que le modèle économique de la musique en ligne “n’est pas viable”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur