iTunes, numéro 2 de la musique aux États-Unis

Régulations

50 millions de clients de par le monde et 4 milliards de titres vendus : le service d’Apple va devenir le premier disquaire américain. Les Majors ont-elles compris que la mort du CD est proche ?

Selon les données du NPD Group, l’iTunes Store (iTS) serait le second plus gros distributeur de musique aux États-Unis (tous canaux de distribution confondus). Apple se place ainsi tout juste derrière l’impérial Wall-Mart.

Les différents portails de l’iTS regroupent plus de cinquante millions de clients, pour plus de quatre milliards de chansons vendues. Vingt millions de titres ont été achetés ce dernier Noël. Ce succès n’est pas étranger à la cohérence de l’offre d’Apple, qui conjugue les avantages d’une boutique forte de six millions de titres différents, du logiciel iTunes et des baladeurs iPod, tous deux devenus les porte-drapeaux de la musique numérique.

Apple tente maintenant de reproduire ce succès dans le domaine de la vidéo, avec son offre de location de films. Aujourd’hui, seuls les États-Unis profitent de ce service. Les utilisateurs français peuvent cependant dors et déjà accéder à un large catalogue de clips vidéos (plus de 11.000). iTunes ajoute à cela une librairie de plus de 27.000 livres audio ainsi que des jeux destinés à l’iPod.

Pour autant, la domination d’Apple dans ce domaine pourrait être tempérée par l’arrivée d’Hulu.com, la plate-forme vidéo de NBC Universal et la Fox (News.Corp).

Dans un autre registre, l’iPod shuffle adopte un nouveau prix. Les versions 1 et 2 Go sont ainsi accessibles aux tarifs respectifs de 49 euros et 69 euros. Le petit lecteur d’Apple n’aura jamais été aussi séduisant.

apple_shuffle.png


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur