Japon: Internet voyage en train de banlieue

Régulations

L’usager nomade est vraiment le roi au pays du soleil levant. Après les avions, les bornes ‘hot spots’ dans les aéroports, les gares, et de nombreux lieux publics, le Web débarque dans les transports en commun nippons

Surfer en allant au travail n’est plus un rêve pour les japonais. Dans ce pays où la technologie est reine, c’est un mini-évènement. Mais pour les européens, c’est encore du domaine du rêve voire de la science fiction. Car le jour où les Internautes occidentaux pourront prolonger l’exploration du “3W” dans le métro est encore loin. Ce nouveau train de banlieue ‘high-tech’ est entré en service ce mercredi à Tokyo. Baptisée Tsukuba Express , la nouvelle ligne ferroviaire semi-privée ultra-moderne qui relie Akihabara, le quartier des nouvelles technologies de Tokyo, à la ville de Tsukuba au nord de la capitale, est partiellement couverte par un réseau sans fil qui permet aux passagers de se connecter à internet dans les gares et à bord des wagons. , pour le moment, le service déployé par NTT BP et Intel est seulement fourni à titre expérimental dans cinq des vingt gares desservies par le train, ainsi qu’à bord des wagons. Mais, si les essais sont concluants, il sera mis en place dans toutes les gares et dans l’ensemble des rames. Les 300 utilisateurs testeurs volontaires peuvent déjà se connecter gratuitement à Internet, durant le trajet y compris à haute vitesse, et dans les gares couvertes, à l’aide d’un PC ou d’un assistant numérique personnel équipé d’une carte réseau sans fil Wi-Fi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur