Japon : NTT retire le BlackBerry Bold de la vente pour cause de surchauffe

Sécurité

Aucun incendie n’a cependant été constaté

Mauvais départ pour le BlackBerry Bold au Japon. NTT DoCoMo, qui commercialise le terminal dans l’archipel, a décidé de suspendre sa vente une semaine après sa mise en rayon. En cause : 30 signalements de surchauffe lors du rechargement de la batterie (sur 4.000 smartphones vendus).

“Aucun incendie n’a été constaté et personne n’a été blessé“, mais des “cas d’élévation anormale de température au niveau du clavier lors de la recharge de la batterie”ont été rapportés, a expliqué l’opérateur dans un bref communiqué.

Si de nombreux fabricants de mobiles ont du rappeler des millions d’appareils suite à des problèmes de batteries rechargeables qui surchauffent, voire qui provoquent un début d’incendie, jamais RIM n’avait été confronté à ce type de problème.

Le fabricant canadien a d’ailleurs indiqué que“le problème semble spécifiquement limité aux appareils BlackBerry Bold vendus au Japon depuis la semaine dernière” et ne concerne pas les téléphones du même type vendus ailleurs dans le monde.

Et de préciser, “l’analyse par RIM de l’appareil en question (a) permis d’écarter un problème de batterie, la cause du problème (reste à élucider et est) sous enquête”.

A noter : le Bold est l’un des très rares combinés non japonais présent dans le catalogue de NTT. Cette affaire, même mineure, pourrait néanmoins écorner l’image des fabricants américains et européens dans un Japon de plus en plus protectionniste.

Mise à jour : la réponse officielle de RIM :

“NTT DoCoMo et Research In Motion (RIM) étudient les rapports selon lesquels un petit nombre de smartphones BlackBerry Bold vendus au Japon auraient parfois atteint des températures supérieures à la normale lors de la mise en charge. Bien que ces températures soient comprises dans les normes de sûreté fixées par la réglementation, RIM et NTT DoCoMo suspendent volontairement la vente de ce modèle au Japon le temps d’examiner davantage la question.

NTT DoCoMo avait commencé à vendre ce terminal au Japon la semaine dernière et les deux sociétés espèrent reprendre sous peu sa commercialisation dans le pays. Il semble que le problème se limite spécifiquement aux smartphones BlackBerry Bold vendus au Japon depuis la semaine dernière et n’a aucune conséquence sur les ventes de smartphones BlackBerry Bold dans les autres pays. Après étude des terminaux concernés, RIM a pu écarter l’hypothèse d’un problème de batterie et poursuit ses recherches pour en déterminer la cause. La qualité est une priorité pour NTT DoCoMo comme pour RIM, et nous présentons nos sincères excuses à nos clients pour tout désagrément”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur