Japon : résultats en demi teinte (suite)

Cloud

Au tour de Fujitsu, Hitachi, NEC et Matsushita de publier leurs résultatsAu tour de Fujitsu, Hitachi, Kyocera-Minolta, NEC, Matsushita et Pioneer de publier leurs résultats

La saison des publications de résultats trimestriels au japon continue. Tout comme hier mercredi (

lire notre articles) les entreprises japonaises évoluent dans le désordre. Fujitsu Le numéro quatre japonais de l’électronique Fujitsu renoue avec les bénéfices. Profitant de la croissance de la demande sur ses disques durs et ses téléphones mobiles, le groupe affiche un bénéfice net de 2,50 milliards de yens. Pour l’exercice en cours, Fujitsu maintient ses prévisions, avec un bénéfice annuel de 50 milliards de yens, légèrement supérieur aux attentes des analystes. Hitachi Le numéro un japonais de l’électronique Hitachi subit les pertes de sa division disques durs, dont les rendements de production semblent insuffisants, ainsi que sur les mémoires avec la coentreprise Eipida Memory avec NEC. Le groupe migre dans le rouge et enregistre une perte trimestrielle de 34,08 milliards de yens, pour un chiffre d’affaires en repli de -0,7% à 2.050 milliards. Mais Hitachi reste optimiste pour l’avenir, et maintient sa prévision de bénéfice net annuel de 55 milliards de yens, là aussi supérieure aux attentes des analystes. NEC Le numéro trois japonais de l’électronique NEC ne fait pas mieux que prévu ! En effet, l’avertissement sur la filiale semi-conducteurs NEC Electronics lancé il y a trois semaines ne laissait rien présager de bon. NEC affiche une perte nette de 10,9 milliards de yens, avec la baisse des ventes de semi-conducteurs, mais aussi le recul des ventes de téléphones mobiles au Japon. Le groupe révise à la baisse de 12% son objectif de résultat pour l’exercice. Matsushita Le numéro un mondial de l’électronique grand public Matsushita Electric, propriétaire de la marque Panasonic et numéro un mondial des ventes d’écrans plasma, profite de la hausse de la demande sur ce dernier marché pour afficher une progression de 5,9% de son résultat d’exploitation. Le géant de l’industrie japonaise maintient sa prévision de hausse de 7% de ses résultats pour l’exercice. Et il relève même de 17% ses prévisions de ventes de téléviseurs à écran plasma. plasma. Pioneer Le spécialiste japonais de l’audiovisuel Pioneer, et en particulier des autoradios, recule sous l’effet de la guerre des prix qui domine sur son secteur. Si, le chiffre d’affaires du groupe progresse symboliquement de 0,4% à 164,18 milliards de yens, son résultat net enregistre une perte de 5,34 milliards. On notera que les revenus des licences du groupe enregistrent une véritable dégringolade. Les licences de brevet affichent en effet un repli de -60,9% à 1,12 milliards de yens. Mais le japonais se veut optimiste, et affirme qu’il reviendra dans le vert sur l’exercice, avec une prévision de bénéfice net de 1 milliard de yens. Kyocera Même traitement pour Kyocera-Minolta qui n’a pas trouvé dans la diversité de ses activité les relais de croissance susceptibles de compenser la guerre des prix et la chute de la demande sur les composants d’électronique grand public. A 8,6 milliards de yens, le bénéfice net du groupe plonge de -61%, et à 265,07 milliards, son chiffre d’affaires recule de -9,6%. Mais pour l’exercice, Kyocera maintient ses objectifs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur