Java, Silverlight et Flash à l’assaut de Symbian

LogicielsSmartphones

Les plates-formes applicatives basées sur des machines virtuelles – Java, Silverlight et Flash – font leur entrée en masse sous Symbian. Il était grand temps.

Symbian est de loin le plus utilisé des systèmes d’exploitation mobile. Malheureusement, c’est également un des moins prompts à innover. Depuis la fourniture sous licence open source du code de ce système d’exploitation par Nokia, cette solution mobile semble enfin gagner en dynamisme.

Le PDK 3.0.0 (Product Development Kit), basé sur Symbian^3, est maintenant livré aux développeurs. Ce dernier comprend des outils qui permettront de créer des applications Java. Cette fonctionnalité s’appuie sur une machine virtuelle open source, JRT. Malheureusement, la fondation Symbian a dû désactiver en partie ce composant, qui fera toutefois son retour avec le PDK 3.0.1.

Autre technologie s’appuyant sur une machine virtuelle, Silverlight a fait son entrée sous Symbian. Ce lecteur est accessible sur l’Ovi Store de Nokia. Notez que contrairement à MonoTouch (iPhone) et MonoDroid (Android), cette version n’est pas basée sur le projet open source Mono. Elle s’appuie bel et bien sur le code développé par les ingénieurs de Microsoft et sera donc parfaitement compatible avec l’original.

Enfin, pour clore notre liste des machines virtuelles, terminons par un mot sur la plate-forme Flash. Aujourd’hui, seul Flash Lite 2.1 est accessible sous Symbian. Adobe met cependant la touche finale à des moutures Symbian de Flash 10.1 et d’ AIR 2.0.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur