JBoss 4.0, version stratégique pour le monde de l’open source

Régulations

Certification J2EE, innovation AOP et implémentation EJB 3.0 sont les trois avancées majeures de la version 4.0 du serveur d’applications open-source JBoss

L’annonce de la version AS 4.0 de JBoss est un événement en soi, car elle confirme la pertinence des offres

open-source professionnel et la puissance des solutions supportées qui n’ont plus rien à envier aux environnements et applicatifs propriétaires. JBoss AS 4.0 est en effet la première application “open-source” a obtenir la très complexe certification J2EE (Java 2 Enterprise Edition) de Sun Microsystems en environnement Java. Et pas des moindres, puisque le serveur d’application, un système stratégique pour l’informatique distribuée, a répondu positivement aux 23.000 tests imposés par la certification. De plus, JBoss devrait rapidement bénéficier d’un effet miroir induit par la certification d’une véritable version de production. Une première puisque JBoss 4.0 est un produit fini, par opposition aux versions marketing des projets soumis jusqu’à présent à la certification, mais à qui il manque l’étape pourtant cruciale de devenir un produit. La certification J2EE est donc la principale nouveauté de cette version 4.0 par rapport aux versions 3.0 et 3.2 (retenue par la DGI – lire notre article ) pourtant matures. Cette première historique permet à JBoss de pénétrer un monde très professionnel, à égalité avec ses concurrents, supporté par des développeurs, et qui permet aux entreprises et administrations de tirer profit sans risque de l’approche open-source. Seconde nouveauté, qui sera probablement très appréciée, l’AOP ou programmation Java orienté aspect. Cette approche de la programmation associe la complexité de J2EE à la simplicité du langage Java en apportant des éléments contraints J2EE, mais standardisés. La participation de JBoss aux développements de la communauté ‘open-source’, et aux projets de certification et de standardisation, est importante car elle est un moteur d’innovation dont Sun semble avoir su enfin tirer profit. C’est là que la troisième nouveauté de JBoss 4.0, l’implémentation EJB 3.0, prend une dimension particulière, car JBoss a participé à la définition du standard lancé par Sun, ce qui lui permet d’être au fait des attentes des entreprises et des développeurs, avec une nette avance sur le marché. D’autres nouveautés viennent accompagner un JBoss 4.0 conquérant. Nous n’en citerons que deux : JBoss Cache offre un cache distribué transactionnel afin d’accompagner la réplication dans les fermes de serveurs ou ‘clusters’, et d’élargir le nombre de serveurs connectés au serveur d’applications en multipliant les nodes (n?ux). Le serveur Web Tomcat figure aussi parmi les nouveautés de JBoss 4.0. Hébergé par Apache, il bénéficie d’une forte contribution de JBoss, qui aurait développé 40% à 50% du code de Tomcat, et bénéficie donc d’une implémentation optimale. Depuis sa première mise en ligne, JBoss a fait l’objet de plus de 5 millions de téléchargements – gratuits, ‘open-source’ oblige – et pas uniquement en environnement Linux. La version 4.0 du serveur d’application devrait participer largement à ce succès, qui profitera de la certification J2EE pour sourire enfin à une population professionnelle qui se réservait jusqu’ici le monde des applications propriétaires. L’exemplarité du modèle économique de JBoss

Les sirènes de l’environnement Linux et des développements open-source ont largement participé à leurs succès. Mais peut-on vivre sans gagner de l’argent ? La réponse est non, et l’expérience de JBoss est significative du modèle économique adopté par l’open-source professionnel.

La valeur ajoutée de JBoss, au-delà de la qualité de sa production, provient du service et du support, qui assurent ses revenus. Par contre, même en open-source, une application doit bénéficier d’une qualité et d’une notoriété pour atteindre la rentabilité. Le choix de JBoss par la DGI (lire notre article) et la certification J2EE remplissent cet objectif. JBoss évolue désormais dans la cour des grands, et confirme la pertinence d’un modèle économique original, l’open-source professionnel, qui garde le meilleur des deux mondes. Un exemple à suivre, qui ouvre les portes de l’entreprise à une communauté du libre à la recherche d’une crédibilité que JBoss leur apporte sur un plateau !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur