Jean-Stéphane Arcis, Talentsoft : «Développer le capital humain sur le long terme constitue un atout clé»

Est-ce que cette crise Covid-19 est le crash-test du concept de « transformation numérique des entreprises » dont on parle depuis plusieurs années ?

Jean-Stéphane Arcis – Ce qu’on a pu observer ces dernières semaines, c’est que de nombreuses entreprises ont été prises de court, même si les effets se sont déjà fait connaître lors des épisodes de grève que nous avons traversés en début d’année.
A travers cette crise, de nombreux freins psychologiques ou d’ordre réglementaire liés à cette transformation digitale ont pu être levés. Talentsoft se trouve au cœur de la transformation numérique des entreprises par l’accompagnement et les outils que nous mettons à disposition de l’ensemble de notre écosystème. Nos solutions restent agiles et activables en temps de crise chez nos clients, tout en permettant de faire le pont entre la sphère RH et les collaborateurs. Je suis heureux de constater que nos équipes ont relevé le défi avec brio.

Jean Stéphane Arcis est P-DG de Talentsoft

En tant que dirigeant d’entreprise, quels enseignements tirez-vous de cet évènement ?
Jean-Stéphane Arcis – En tant que cofondateur de Talentsoft, cet épisode a renforcé mes convictions : développer le capital humain des entreprises sur le long terme constitue un atout clé, particulièrement en temps de crise, pour pouvoir préserver leur développement.
C’est le fil rouge que nous nous sommes appliqués à suivre, ce qui m’a permis d’être au plus près de mes équipes et d’adapter mon style de management à la situation actuelle. Les dirigeants d’entreprise doivent être les premiers à se remettre en question.
J’ai été rassuré par l’élan de solidarité que j’ai vu émerger, en cette situation inédite. L’écosystème FrenchTech, beaucoup plus mûr qu’il y a quelques années, a montré une mobilisation sans précédent !
Garder le lien est primordial. Nous avons, comme beaucoup d’entreprises, dû nous recentrer sur nos collaborateurs, et les accompagner pour faire face à ce défi tout en permettant une continuité de service – je communique d’ailleurs avec eux toutes les semaines.
J’ai aussi tenu à valoriser l’approche « client care « de Talentsoft et apporter ma pierre à l’édifice solidaire en ouvrant les bouquets de formation de la Talentsoft Academy au plus grand nombre.

Comment voyez-vous l’après pour votre secteur ? Qu’est-ce qui va changer ?
Jean-Stéphane Arcis – L’après Covid-19 sera une période nouvelle : il faudra œuvrer à préserver ce lien de solidarité qui sera évidemment salutaire pour tout l’écosystème du SaaS à l’échelle française mais également européenne. Se recentrer sur les fondamentaux, sur nos équipes, sur le sens même du service, doit devenir le maître mot.
En tant qu’entreprise positionnée sur le capital humain, cela a aussi été l’occasion de repenser notre propre stratégie, en songeant à ouvrir nos innovations à un public encore plus large par exemple. Le parcours collaborateur – au centre de nos solutions – montre un nouveau visage, plus ouvert au collectif et décentralisé vis-à-vis de l’entreprise. Je pense que de nombreux projets qui semblaient moins prioritaires dans l’« ancien monde », au-delà de la transformation numérique, pourront enfin voir le jour.

crédit photo : @DR


Comment le Covid-19 a transformé l’approche de la Digital Workplace ?
Venez partager les retours d’expérience et les bonnes pratiques  à Workplace Paris le 10 septembre : inscrivez-vous ci-dessous.

Recent Posts

Voitures électriques : Huawei va-t-il se convertir en constructeur ?

L'agence de presse Reuters affirme que Huawei serait en passe de se lancer dans la…

20 minutes ago

Indice de réparabilité : comment s’en sortent iPhone et MacBook ?

En application de la loi AGEC, Apple affiche un « indice de réparabilité » pour…

3 heures ago

CentOS : après les devs, Red Hat tente de retenir les projets open source

Red Hat continue d'actionner des leviers pour pallier l'abandon de CentOS. Le dernier en date…

6 heures ago

Slack : un apport moins financier que fonctionnel pour Salesforce ?

Au-delà de son apport fonctionnel, quelle manne financière Slack peut-il représenter pour Salesforce ? Ce…

7 heures ago

Sécurité cloud : Sysdig porte eBPF probe auprès de la CNCF

Avec le module de noyau sysdig, eBPF probe, tous les composants de base de Falco,…

8 heures ago

5G : les enchères montent dans la course mondiale aux fréquences

Les opérateurs américains ont dépensé plus de 80 milliards de dollars pour 280 MHz de…

9 heures ago