Jerry Yang remplace Terry Semel à la tête de Yahoo!

Régulations

Distancé par Google, Yahoo attendait une reprise en main devenue
incontournable

Ce n’est une surprise pour personne. Depuis plusieurs mois sur la sellette, Terry Semel, p-dg de Yahoo! est finalement remercié par le groupe. Certes, l’homme conserve le poste de président non exécutif, un poste honorifique.

Il est remplacé par Jerry Yang, co-fondateur de Yahoo! qui devient donc président directeur général. Il aura la lourde mission de redresser le groupe et de rattraper le retard accumulé sur Google.

Agé de 38 ans, né à Taïwan, il revient ainsi à la direction d’un groupe qu’il a cofondé à l’âge de 26 ans avec David Filo en 1995, un an après avoir démarré un simple annuaire de l’internet.

Il est classé par le magazine Forbes comme la 432e personne la plus riche du monde, avec une fortune estimée à 2,2 milliards de dollars.

Terry Semel est entré chez Yahoo! en 2001 après une carrière à la Warner Bros. Mais l’homme de 64 ans n’a pas su adapter son groupe à la concurrence et notamment à Google qui n’a cessé de grandir.

Distancé dans la recherche et dans la publicité en ligne, Yahoo! a accumulé les difficultés financières. Le bénéfice net du portail pour les trois premiers de l’année a fondu de 11,2% à 142 millions de dollars. Les revenus atteignent 1,18 milliard de dollars (+9%) manquant le consensus de 1,21 milliard établi par les analystes.

Et en 2006, le groupe a vu son bénéfice net chuter de près de moitié.

Quand le cours de Bourse de Google a bondi de 35% sur un an, celui de Yahoo! a fondu de 7,4%…

Lors de la dernière Assemblée générale, certains actionnaires ont vivent critiqué l’action de Terry Semel et surtout son salaire. Il faut dire que sa rémunération est de 926% au-dessus du salaire moyen des sociétés comparables. Les 71,7 millions de dollars qu’il a touché l’an dernier le placent en tête des patrons de l’index S&P 500. Ses stocks options lui ont permis d’engranger 450 millions de dollars supplémentaires.

Dans un communiqué, Terry Semel explique qu’il est à l’origine de ce départ… “J’ai clairement fait comprendre au conseil d’administration ma volonté de prendre du recul”. Le message a été reçu 5 sur 5 !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur