Jeux vidéo : EA fait de la résistance

Cloud

Le débarquement tardif des consoles de dernière génération a pesé lourdement
sur le secteur. Electronic Arts a lui aussi cédé au recul des valeurs du
secteur, mais fait mieux qu’attendu !

C’est sans surprise qu’Electronic Arts, le géant mondial des jeux vidéo, a publié un résultat trimestriel en repli, avec pour son troisième trimestre fiscal qui a profité des ventes de fin d’année un chiffre d’affaires quasi stable à 1,28 milliards de dollars, en progression de 1 % seulement.

Les activités du groupe encaissent le lancement tardif et les retards à l’allumage des consoles Wii de Nintendo et surtout PS3 de Sony, ainsi que du lancement reporté sur 2007 de Windows Vista de Microsoft pour les PC, qui ont pénalisé tous les acteurs du jeu vidéo.

Mais surtout, le bénéfice net d’EA a plongé de -38 % à 160 millions de dollars, pour un BPA de 50 cents. Ce résultat a été plus particulièrement affecté par une charge exceptionnelle de 28 millions de dollars liées aux stock-options.

Ces résultats peu engageants sont en revanche supérieurs aux attentes des analystes. Pour le trimestre en cours, EA anticipe un chiffre d’affaires dans une fourchette de 550 à 600 millions de dollars et une perte par action. Ce qui ne l’a pas empêché de relever ses prévisions pour l’exercice qui sera clos le 31 mars? On se demande où il trouvera les ressources pour faire mieux que le consensus ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur