Jeux vidéo, ‘Made in America’ ou mourir !

Régulations

La course au ‘Made in America’, le label à la mode pour survivre à l’E3, le plus grand évènement annuel du marché des jeux vidéo, à Los Angeles

La crise irakienne et ‘Onusienne’ a placé les éditeurs européens dans une position d’indélicatesse avec le marché américain. Cette crise de pouvoir, qui frappe les éditeurs de la zone euro, comme ceux d’Europe de l’Est, est le reflet du climat anti-français et anti-européen qu’entretient la presse américaine.

Les développeurs non américains ou asiatiques, malgré la qualité de leur production reconnue par tous les professionnels, peinent à trouver l’éditeur qui leur permettra d’apposer le sésame du ‘Made in America’ qui leur ouvrira les portes du plus grand marché mondial. On comprend mieux pourquoi Infogrames s’appelle désormais Atari à l’international. La production des jeux vidéo semble atteindre une maturité en matière de graphisme. Direct X9 devient la norme des jeux à paraître pour la fin de l’année. Les API circulent afin de permettre aux éditeurs de porter leurs développements sous l’environnement graphique de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur