Pour gérer vos consentements :

Jimmy Wales (Wikipédia) vent debout contre l’interdiction du chiffrement

Jimmy Wales, cofondateur de Wikipédia, vient de faire une sortie remarquée sur le sujet  crucial du chiffrement des données sur la Toile.

Rappel des faits : suite à l’affaire des écoutes à grande échelle opérées par la NSA (divulguée par Edward Snowden), une vague d’indignation a touché les cotes américaines. Sur Internet, la règle semble aujourd’hui de chiffrer les transferts, via une adoption systématique du protocole HTTPS.

Seulement voilà, le HTTPS gène les agences de renseignement. Le gouvernement britannique envisage ainsi de purement et simplement l’interdire, afin de poursuivre en toute tranquillité ses opérations d’écoute massives selon un mode orwellien, via le GCHQ.

Interdire le chiffrement ? Stupide !

Une tentative que Jimmy Wales a qualifiée de « stupide », lors d’une présentation donnée dans le cadre de l’IP Expo de Londres. « Il est trop tard pour faire quelque chose à ce sujet », a-t-il précisé à l’attention de David Cameron, premier ministre du gouvernement britannique.

« Le chiffrement de bout en bout est vraiment important. C’est quelque chose que nous souhaitons voir arriver. La majorité du trafic Internet sera bientôt chiffré, et c’est une bonne chose », a-t-il indiqué (des propos rapportés par TechWeek Europe).

Et de préciser également qu’il ne compte aucunement négocier avec les gouvernements souhaitant censurer tout ou partie du contenu présent sur l’encyclopédie en ligne Wikipédia. Une pique directement adressée au gouvernement chinois, qui a mené la vie dure à ce site.

À lire aussi :
+600 % de trafic pour DuckDuckGo : merci la NSA !
La collecte de données personnelles inquiète les Français
Collecte de données de Windows 10 : Microsoft tente d’éteindre l’incendie

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago