John Chen confiant sur l’avenir de Blackberry

OS mobilesPoste de travailSmartphones
John Chen, CEO de Blackberry

Dans un message en direction des utilisateurs, le nouveau dirigeant de Blackberry affiche son optimisme sur l’avenir de l’entreprise. A coup de méthode Coué.

« Je crois en la valeur de cette marque. Avec la bonne équipe et une bonne stratégie, je suis confiant que nous allons reconstruire BlackBerry pour le bénéfice de tous nos utilisateurs. »

Prêt à relever le défi

John Chen, le nouveau CEO, par intérim, de Blackberry, est résolument optimiste quant à l’avenir de l’entreprise. Dans un message destiné à la communauté Blackberry, l’ancien cofondateur et dirigeant de Sybase rappelle que « notre engagement envers nos clients reste inchangé ».

Après avoir rappelé les récentes transformations de Blackberry (nouvelle offre et terminaux BB10, nouvelle plate-forme BES 10 de gestion du BYOD, renforcement de l’application BBM, du réseau, de QNX…), John Chen entend rassurer troupes et partenaires : « Je sais que retrouver le succès de Blackberry va prendre du temps, nécessiter de la discipline et des décisions difficiles mais nous sommes prêts à relever ce défi. »

Désaffection des clients

Il n’en reste pas moins que les consommateurs sont aujourd’hui en mal de patience. Selon les chiffres du troisième trimestre du marché mobile, les terminaux du constructeurs canadien sont tombés à 1,7% des ventes, contre 4,1% un an plus tôt.

Côté entreprises, Blackberry a reconnu que l’adoption de Blackberry Enterprise Services (BES 10) n’était pas à la hauteur de ses attentes avec environ 25 000 installations, commerciales ou test, à ce jour (mais les ventes progressent, récemment avec l’adoption de la solution par Mitsubishi Motors Deutschland, Grohe AG et Südzucker AG en Allemagne). L’organisation de Waterloo avait signalé que « les retards dans le lancement de certaines fonctionnalités de la plate-forme BES 10 et les alternatives du marché offertes avec les produits concurrents ont abouti à un rythme d’adoption plus lent que prévu de la plate-forme BES 10 par les clients entreprises ».

Méthode Coué

Enfin, même si, faute d’un rachat, l’entreprise bénéficie d’un nouveau soutien de 1 milliard de dollars apporté par son actionnaire principal Fairfax, Blackberry continue à perdre de l’argent. Une situation qui ne pourra pas durer éternellement alors que l’entreprise a perdu plus de 900 millions de dollars lors de son précédent exercice.

John Chen a donc l’optimisme chevillé au corps. Un optimisme qui, tout en visant à faire patienter écosystème et clients, s’inscrit dans la lignée de la communication lancée mi-octobre à coup de pleines pages dans la presse et dans laquelle Blackberry déclamait : « Vous pouvez compter sur nous » (lire La lettre ouverte de Blackberry ne convainc pas le Gartner). L’application de la méthode Coué n’a pas encore fait ses preuves.


Lire aussi
Blackberry a rejeté les offres d’achat par activité
La stratégie software de Blackberry sera-t-elle la bonne ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur