Joost va se concentrer sur le marché US

Cloud

Joost a du plomb dans l’aile…

Joost dernier projet en date des créateur de Skype revoit ses ambitions à la baisse. Comme le révèle la version en ligne du Times, les dirigeants ont décidé de concentrer leur effort sur le marché américain.

Les créateurs du site n’ont pas économisé leurs efforts. L’année dernière, leur projet à peine sur les rails, les fondateurs de Joost, Janus Friis et Niklas Zennström, avaient déjà multiplié les partenariats. Viacom, Warner, Sony, TV5 Monde figuraient au nombre des sociétés ayant signé un accord avec le tandem. En outre, un tour de table auprès des investisseurs avait permis de lever 28 millions d’euros.

Sûr de leur modèle, les créateur voulaient étendre leur champ d’action. Rappelons qu’en ce sens, des négociations avaient été entreprises avec TF1.

Joost a toutefois échoué à convaincre un plus grand nombre de média et de propriétaires de droits sportifs, plus enclins à revendre leurs droits de diffusion pays par pays. A cet échec s’est ajouté le départ du directeur technique attiré par les lumières de la BBC.

Cherchant à minimiser le côté dramatique de la situation, une porte parole du site précise que la majorité des fonds est toujours à la banque, une manière à peine voilée de dire que le bateau dispose encore de ressources.

Pour mémoire, Joost n’avait pour autre objectif que de dépoussiérer la manière dont les gens regardaient la télé. Basé sur la technologie peer-to-peer (poste à poste), le programme permet tout comme Kazaa un échange de contenus. Son originalité réside dans le fait qu’il s’affranchit des limites de la télévision traditionnelle en permettant la mise en pause d’un programme en cours et en offrant à l’utilisateur une option de personnalisation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur