Juniper veut proposer ‘Infranet’, un Internet sécurisé

Réseaux

C’est un projet “ouvert”: concevoir un réseau de transmission de données avec un niveau de sécurité digne des réseaux privés… Qui suivra?

Déjà Microsoft, jadis, avait tenté de proposer un autre Internet… IBM aussi y a songé, en son temps. De quelle utopie s’agit-il? Juniper y revient à sa manière, mais en laissant le jeu ouvert: le fabricant de routeurs pour opérateurs a proposé, le 15 octobre, une “initiative”. Il a appelé les autres acteurs du secteur, fabricants de matériels d’infrastructure et opérateurs de télécommunications, à s’y joindre afin de travailler à des normes communes.

L’initiative est proposée comme un “projet”: construire un réseau de transmission de données de taille mondiale, comparable à Internet, mais avec un niveau de sécurité équivalent à celui des réseaux privés. Un Internet de deuxième génération ou un supra-Internet pour opérateurs? Ce réseau, ni tout à fait public, ni tout à fait privé, serait constitué de multiples branches construites, par les fournisseurs d’accès, de façon indépendante les unes des autres mais elles seraient interconnectées. Cette architecture permettrait de garantir des connexions de bout en bout plus rapides et plus stables. “Le réseau Internet actuel ne dispose pas d’une sécurité suffisante et celle-ci sera la priorité des constructeurs, opérateurs et fournisseurs de contenu qui concevront les normes d’un tel futur réseau -Infranet”, a déclaré Scott Kriens, p-dg de Juniper. Pour l’heure, Juniper enregistre au moins un écho positif: Lucent a donné son appui à cette initiative. Si ce projet de nouvelle architecture doit avancer, il devra d’une manière ou d’une autre rejoindre les nombreuses discussions déjà amorcées sur un Internet de 2è génération. ( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur